Malijet.co

En un mot : l’ultimatum de Nioro du Sahel

En fin de semaine, Nioro du Sahel a été l’attraction de la révolte contre le pouvoir. Presque tout le monde est suspendu au passage du message du Chérif de la ville, M’Bouillé Haïdara. Vendredi dernier, le leader religieux na pas porté des gants pour fustiger le régime, en particulier le chef de l’État et son fils, Karim Keita. La colère du Chérif de Nioro est consécutive à ce que ses partisans appellent une attaque contre sa zawiya à Niaréla.

Acte délibéré ou opération de maintien d’ordre qui a tourné à l’incident ? Le ton est musclé de la part des fidèles du Chérif et de certains partis politiques. Le pouvoir d’IBK est indexé ! Hasard de calendrier ou opportunisme politique ? Les responsables du Front pour la sauvegarde de la démocratie (FSD) et de la Coalition des forces patriotiques (Cofop) ont décidé de faire cause commune en se rendant à Nioro à la rencontre du Chérif. De quoi ont-ils parlé ? Tiébilé Dramé et Oumar Mariko disent être porteurs d’un message et en même temps entendre les consignes du leader religieux.

L’imam Mahmoud Dicko a également effectué le déplacement pour la même cause. Les acteurs politiques engagés dans la contestation contre le pouvoir IBK partagent le même souci que l’imam Dicko et le Chérif de Nioro. ….Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

DAK

Vous allez aimer lire ces articles

Révision constitutionnelle : La classe politique rejette de nouveau l’avant-projet de loi

Cri-2002 et sa crise interne en quatre-réponses

Mauvaise gouvernance : M’Bouillé : « Mon combat contre IBK… » !

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct