Arrêt de travail : les enseignants des collectivités de Bamako exigent le paiement de leurs salaires

Les enseignants des collectivités du district de Bamako sont en arrêt de travail depuis vendredi dernier (26/11/21). Leur syndicat dénonce un retard dans le traitement de leur salaire du mois de novembre.

A l’École Centrale pour l’Industrie, le Commerce et l’Administration (ECICA) de Bamako notamment, les enseignants des collectivités étaient absents ce mercredi (01/12/21). Les élèves des enseignants qui ne sont pas concernés par l’arrêt de travail ont suivi les cours. Mais les autres élèves n’ont pas eu cette chance. Un d’entre eux dénonce cette suspension des cours. « Même hier, notre professeur de physique n’était pas là à cause de la grève. On en a marre de ces grèves », déplore-t-il.

La Coordination du Syndicat des Professeurs de l’Enseignement Secondaire des collectivités exige l’obtention du salaire de novembre pour reprendre la craie. « Le délai de traitement devait prend fin le 25 du mois de novembre. Et nous avons constaté que jusqu’à présent les chèques n’ont pas été déposés dans les différentes banques. C’est pour cela que nous sommes allés en arrêt de travail jusqu’au paiement effectif des salaires », explique le Coordinateur du syndicat au niveau du district de Bamako. Pour Mamadou Soumaré « la reprise du travail est conditionnée au paiement de leurs salaires ». « Ce n’est pas une grève, c’est un arrêt de travail. Pour un arrêt de travail, il n’y a pas lieu d’un préavis », précise M. Soumaré.

Mamadou Soumaré rappelle que le traitement de leur salaire doit être effectif au plus tard le 25ème jour de chaque mois.

Une nouvelle grève s’annonce

Le comité syndical du CHU Gabriel Touré a déposé mardi (30/11/21) un préavis de grève de trois jours sur la table du gouvernement. La 1ère phase de cet arrêt de travail aura lieu du 13 au 15 décembre 2021. Le comité explique que cette phase sera reconductible si leurs doléances ne sont pas satisfaites. Le syndicat exige l’amélioration de leurs conditions de travail, le renforcement des mesures de sécurité pour le personnel face à la covid-19 entre autres. Au même moment certains travailleurs dudit hôpital jugent ce mouvement de grève inopportun.

 

Source: Studio Tamani

Vous allez aimer lire ces articles

Des élèves demandent l’interdiction de la circulation des camions à Gao aux heures de pointe

GROGNE SOCIALE : LES SYNDICATS DES ENSEIGNANTS SUSPENDENT LEUR MOT D’ORDRE DE GREVE SUITE AUX SANCTIONS DE LA CEDEAO ET DE L’UEMOA

Suspension des grèves de Synergie des Syndicats de l’éducation du Mali

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct