Examens de fin d’année:La ministre de l’Education met en garde les fraudeurs

Entouré des membres de son cabinet et des partenaires de l’éducation, le ministre de l’Education, Mme Sidibé Dédéou Ousmane a initié, le samedi 25 juin 2022 au Grand Hôtel de Bamako, un déjeuner de presse. Au cœur des échanges : la moralisation des examens de fin d’année. Les cas de fuites et autres formes de fraude des sujets ne seront nullement tolérés a tenu à aviser Mme Sidibé Dédéou Ousmane.

Les fuites, fraude et faux sujets, le département de l’Education en est conscient. C’est pourquoi il œuvre, depuis l’année dernière, à trouver les voies et moyens pour combattre ce fléau. Ainsi, au cours du déjeuner auquel elle a convié la presse, la ministre Dédéou Ousmane a lancé un appel à tous les acteurs du processus afin que chacun contribue à la sécurité des sujets et dénonce tout cas de fraude.
Chaque année, les résultats des examens sont entachés d’irrégularités. Ce qui n’honore personne, selon elle. Or chacun a sa part de responsabilité et chacun peut jouer un rôle. A l’en croire, le département a contré 90% des cas l’an passé.
Cette année, il entend faire plus. Ainsi, les téléphones et autres gadgets sont formellement interdits et aucun téléphone saisi ne serait restitué. En plus, leurs propriétaires s’exposent à des sanctions pouvant aller à leur exclusion totale de l’école.
Pour Madame le ministre, c’est une première que le département de l’éducation nationale rencontre, à la veille des examens, la presse, car son accompagnement est très important dans le processus de sécurisation des examens.

Drissa Togola/Le Challenger

Vous allez aimer lire ces articles

Orientation des admis aux examens : Le butin comme clé de répartition?

Rentrée scolaire sous fond de crise et fermeture des classes

EDUCATION SEXUELLE COMPLETE SUR LE POINT DE REVENIR DANS LE CANAL DU PROGRAMME 03 DE L’UNESCO : Colonel-Président Assimi attention à la pente glissante !

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct