La crise du football malien, qui bat présentement son plein, saute les barrières du fair-play, se saisit de la balle et fait un centre au cordeau dans la défense d’anciens ministres de la Jeunesse et des Sports, accusés de concussion.

Dramane Aliou Koné journaliste president maison presse journal

En tout cas, les rudes affrontements de ces derniers jours entre clans rivaux ont abouti à des révélations de scandales financiers comme les détournements présumés des remboursements par la Fédération internationale de football (Fifa) de l’argent déboursé par l’Etat pour le transport des équipes nationales.

Ces fonds, qui passent toujours par la Fédération malienne de football (Fémafoot), auraient été, selon des protagonistes, toujours partagés entre les ministres successifs de la Jeunesse et des Sports et d’autres dirigeants de premier plan du football malien, pour ne pas dire avec les dignitaires des bureaux fédéraux de la Fémafoot.

L’accusation est d’autant plus grave qu’il s’agit de détournements de biens publics, qui devront susciter la curiosité du Vérificateur général et d’autres structures de contrôle de l’administration. Ne serait-ce que pour séparer le bon grain de l’ivraie.

DAK

source :  L’Indicateur du Renouveau