Financement des questions environnementales au Mali : La Stratégie Nationale et son Plan d’Actions 2021-2025, un outil indispensable pour baliser le terrain

Dans le cadre de la 22ème édition de la quinzaine de l’environnement, le Directeur général adjoint de l’Agence de l’Environnement et du Développement Durable (AEDD), Sékou Koné, a animé une conférence sur la stratégie nationale de financement de l’environnement (SNFE) et son plan d’actions 2021-2025, le lundi 07 juin 2021 dans la salle de conférence de sa structure. Il a profité de l’occasion pour signaler que le Conseil des Ministres, en sa session du 24 mars 2021, a pris acte de la SNFE et son Plan d’Actions 2021-2025 et son approbation permettra de baliser le terrain pour la sauvegarde de notre environnement.0

Contribuer à la protection de l’environnement à travers un « financement accru et cohérent» ; accroître les financements environnementaux intérieurs et extérieurs ; améliorer la gouvernance environnementale, sont entre autres les objectifs de la stratégie nationale de financement de l’environnement et son plan d’actions 2021-2025, a développé le Directeur adjoint de l’AEDD, Sékou Koné. Selon lui, la protection de l’environnement constitue une priorité pour le Gouvernement de la République du Mali (Préambule et art. 15).  Cela a valu, à ses dires, l’élaboration de la Politique nationale de Protection de l’Environnement (PNPE), 1998, 2019 et l’existence de différents Fonds. Cependant, le niveau actuel  des financements se révèle nettement insuffisant face aux besoins persistants. Les appuis financiers, poursuit-il, ne sont pas utilisés dans un cadre organisé permettant un meilleur emploi et suivi correct des efforts déployés par le gouvernement et ses partenaires; les financements, fragmentaires et dispersés agissent défavorablement sur l’efficacité des projets réalisés. « Par conséquent, Il y a besoin de canaliser toutes les potentialités dans un cadre organisé qui permettrait un meilleur emploi des ressources et un suivi correct des efforts, d’où la nécessité d’élaborer la Stratégie nationale de Financement de l’Environnement (SNFE) afin de coordonner les interventions, de suivre la mise en œuvre, de rendre compte, d’évaluer les performances et enfin, d’identifier de nouvelles opportunités », exprime-t-il. Le Directeur général adjoint de l’AEDD a dévoilé que l’incidence financière de la mise en œuvre du Plan d’actions 2021-2025 de la SNFE est évaluée à 1. 320. 000. 000 FCFA et que le financement est réparti comme suit : Etat : 31% ; le Secteur privé : 16% ; les Partenaires Techniques et Financiers (PTF) : 50% et les Collectivités Territoriales (CT) : 3%. Le Conseil des Ministres, en sa session du 24 mars 2021, a pris acte  de la SNFE et son Plan d’Actions 2021-2025. Il s’agira maintenant de les introduire pour l’approbation formelle afin d’améliorer la gouvernance environnementale et climatique au Mali.

Moussa Samba Diallo

Source: Le Républicain- Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Changement climatique, sécurité et État de droit au Sahel : L’optimisation de l’apport des universités pour une résilience des communautés

MAJOR IBRAHIM CAMARA, chef central des eaux et forêts à KOUTIALA « Le phénomène qui favorise la déforestation à Koutiala, c’est l’implantation des multitudes d’usines qui fonctionnent avec du bois »

Pollution de l’eau : un changement de comportement s’impose

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct