Les travaux de la 42è Assemblée générale de la Fédération Malienne qui se sont déroulés à Mopti, ont débouché sur l’élection de Boubacar Baba Diarra, à la tête de la fédération malienne de football.

Boubacar Baba Diarra femafoot federation malifoot

Du 7 au 8 octobre 2013, s’est tenu à l’hôtel Kanaga de Mopti, la 42è l’Assemblée générale de la Femafoot dont l’enjeu principal est le renouvellement du mandat de l’instance suprême du football malien.

 

 

Trois listes étaient compétition. Il s’agit de la liste Kolado Cissé, Président sortant et candidat à sa propre succession ; la liste de Mamadou Baba Diarra dit Mbaba et celle de Boukary Sidibé «Kolon», le jeune président du Stade Malien de Bamako.

 

 

Au terme des travaux, c’est le président du Djoliba, le général Boubacar Baba Diarra, qui a été élu, après l’organisation d’un deuxième tours où la liste du général Diarra a bénéficié d’un soutien de la liste de Boukary Sidibé «Kolon».  Ainsi, sur les 55 voix des délégués, le général Diarra a totalisé 29 voix contre 26 pour le président sortant, Kolado Cissé.

 

 

Malgré la tension qui prévalait avant, les assises se sont déroulées dans un climat apaisé.

Un climat de sérénité salué par M Anjoun Moucharaf Gboudamam, qui représentait la confédération africaine de football (Caf) à cette Assemblée générale.

 

 

«Avec cette Assemblée, il n’y a eu aucune défaite; c’est le football malien qui vient de faire un grand pas… », a déclaré M Moucharaf avant d’inviter le président nouvellement élu à être un président rassembleur pour porter le football malien vers d’autres gloires.

 

 

«Je demande à ceux qui viennent de perdre, de ne pas se mettre à l’écart. Qu’ils nous rejoigne pour que nous relevions ensemble les défis importants auquel fait face le football malien.

 

 

Le chantier est vaste. Vu surtout le niveau du  football malien. Si notre objectif est de prendre la coupe d’Afrique et de nous qualifier pour la coupe du monde, nous avons de gros efforts à fournir», a déclaré le tout nouveau président de la Femafoot, faisant remarquer que malgré les bons joueurs dont dispose le Mali, malgré les importantes ressources financières que le gouvernement investis dans le football au Mali, les résultats escomptés ne sont toujours pas là. Pour celui qui vient juste de prendre les commandes de la fédération malienne de football, l’une des actions prioritaires du nouveau comité exécutif, sera la relecture des textes de l’instance dirigeante du football malien. Des textes qui, précisent-il, souffrent de beaucoup d’insuffisances et de lacunes à combler.

 

 

Papa Sow / bamada.net

 

SOURCE: Autre Presse  du   8 oct 2013.