Après s’être acheté deux voitures de marque Range-Rover (version 2014) estimées chacune à plus de 80 millions de FCFA, le président de la République, IBK (un homme budgétivore) vient aussi de s’offrir un avion à près de 18 milliards de FCFA. Dans la mesure où vont les choses, avec toutes ses dépenses faramineuses (alors les populations broient le noir), c’est le chaos qui s’annonce. IBK s’offre le luxe et le Mali s’appauvrit de plus en plus.   

 ibrahim boubacar keita ibk

 

 

Depuis son ascension à la magistrature suprême du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta, en plus de sa la gestion familiale, parentale et amicale du pouvoir, ne cesse de s’offrir le luxe (des voitures de luxe et avion achetés par ici et là), alors qu’il y a bien des priorités qui ne manquent pas. Six(6) mois passés à la tête du pouvoir le président de la République du Mali ne va que de scandale en scandale (après l’affaire du parrain des parrains Michel Tomi), l’achat des voitures à plus d’une centaine de millions, IBK vient de s’offrir un avion à près de 18 milliards de FCFA. En ces moments où  les temps sont vraiment durs pour les Maliens: l’argent se fait rare, les caisses et les poches sont vides, l’immense dette intérieure qui avoisine les 200 milliards n’est toujours pas résorbée et les entreprises végètent, faute de liquidité. Une canicule sans précédant s’abat sur notre pays et pour corser le tout, des délestages au début épisodiques, mais réguliers de plus en plus, empoisonnent la vie des citoyens. Ces coupures d’électricité loin des explications alambiquées des autorités  sont simplement dues à  une baisse des ressources allouées à E D M s.a qui,  de ce fait, manque en ce moment de liquidités pour faire face. D’un autre côté le FMI  accule le gouvernement à une hausse substantielle du tarif de l’électricité dans les mois à venir. C’est dire que de gros nuages pointent à l’horizon et que nous allons nous enfoncer de plus en plus !

 

Alors disons-le franchement, ce moment est-il approprié pour payer un avion à près de 18millards de F CFA ? Cet argent ne pourrait-il pas servir à soulager les peines que nos populations endurent en ce moment ? Les incessants voyages du Président, certains parlent de près d’une cinquantaine en si peu de temps, sont ils aussi vitaux pour notre pays ? Nous en doutons fort.

 

En tout cas, IBK doit s’avoir que les Maliens qui l’ont accordés leur suffrage, trouveraient mieux que ces milliards soient destinés à l’emploi des jeunes pour le décollage économique ; à l’école pour la formation adéquate des ressources humaines ; à la santé pour que nos gouvernants et les nantis acceptent désormais de se soigner au Mali et plus jamais au Maroc, en France, en Belgique… à rebâtir notre armée contre le terrorisme, le djihadisme et la rébellion (une des raisons fondamentales des électeurs à placer leur confiance en  IBK). On se souvient qu’IBK, lors de la campagne présidentielle n’avait qu’un seul slogan : « le Mali d’abord »,  mais la famille et les intimes vivent tous aujourd’hui sur le dos de l’Etat au nom de la famille d’abord.

Comme quoi les promesses  et les slogans de campagne électorale n’engagent que ceux qui y croient.

Attention peuple Malien, IBK s’offre le luxe et le Mali s’appauvrit de plus en plus !

Aliou Agmour Touré

SOURCE: Le Pays