Le Président guinéen Alpha Condé a refusé, ce mercredi, de modifier le calendrier électoral dans son pays comme le réclament depuis plusieurs jours les manifestants. L’opposition a appelé à une nouvelle mobilisation, ce jeudi.
president guineen alpha conde interview

Malgré la contestation, le calendrier électoral ne sera pas modifié, a indiqué, ce mercredi 22 avril 2015, le Président guinéen Alpha Condé, à l’issue d’un entretien avec le Président français François Hollande à Paris, selonLibération. L’opposition a appelé à manifester dans tout le pays, ce jeudi.

Il a ainsi répété les propos qu’il avait tenus la semaine dernière, alors qu’il était aux Etats-Unis. Le chef d’Etat guinéen a réaffirmé que l’élection présidentielle se tiendra en octobre, conformément au calendrier fixé par la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Alpha Condé ouvert aux discussions ?

Il est au centre du mécontentement de l’opposition qui exige la tenue des élections communales, prévue pour mars 2016, avant le scrutin présidentiel, de peur que le personnel communal, nommé par le pouvoir en raison de l’absence de scrutin à cet échelon depuis 2005, ne puisse influencer le vote en faveur du régime actuel, notamment par la fraude.

Le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, a déclaré que le pouvoir craignait le résultat des élections communales, s’il les organisait avant, qu’il lui serait nécessairement défavorable, selon lui, et qui compromettrait alors la Présidentielle.

Le ministre de la Justice, Cheick Sako, chargé de dialoguer avec l’opposition, avait tenté de minimiser la déclaration d’Alpha Condé faite aux Etats-Unis. Des discussions vont avoir lieu à son retour au pays, avait-il déclaré.

Après l’échec d’une première tentative de dialogue entre le gouvernement et l’opposition, des manifestations sont organisées dans tout le pays, ce jeudi.

Source: afrik