Malijet.co

Histoire : D’un vieux chauffeur

Depuis bientôt 5 mois, le vieux K.T a décidé de garer définitivement sa vieille ‘’ sotrama’’ qui circule entre Yirimadio et Raid Da. Non pas parce que le vieux transporteur ne faisait plus de recettes, mais parce que celles-ci  sont automatiquement investies pour entretenir l’engin qui déclare régulièrement des panes.

Le pauvre homme a donc décidé de jeter l’éponge au lieu de continuer son travail de transporteur qui ne lui profite guère. Comment K.T pendant ce temps devait-il subvenir aux besoins de sa famille ? La solution a été simple.  Chaque jour, notre transporteur, détache une pièce de son véhicule et la vend. Ainsi, le 12 Janvier  dernier, il ne restait de la vieille voiture que la coque. Et K T a beau chercher de clients pour en finir définitivement, personne ne voulait de l’épave. C’est ainsi que,  au bord du désespoir, le vieux K T  qui n’arrivait pas à fermer l’œil de la nuit, sortit de sa maison ce 28 janvier et prit place sur une chaise devant la porte où est garé ce qui reste de sa ‘’sotama’’.

transport-commun-sotrama

Là, le vieil homme faisait travailler ses méniningues afin  de trouver comment exploiter la « carcasse’’ de son véhicule afin d’assurer, encore quelques jours, le « nasongon ». Mais, en vain. La nuit ne portait pas conseil. C’est alors que le vieil homme vit sortir de sa ‘’sotrama’’, un  homme et une femme qui s’coupait encore à attacher son pagne. D’un bond, le vieux s’arrêta devant le couple et d’un ton sec, leur demanda ce qu’ils venaient de faire sur les lieux. K T cependant, baissa vite le ton, convaincu qu’il ne s’agissait pas de voleurs, puisqu’il n’y a rien à voler. C’est alors que le couple lui tendit un billet de 1000 FCFA en le priant de bien vouloir les excuser. Acceptant l’argent, K T  remercia le couple et expliqua à ses hôtes qu’ils pouvaient revenir tous les soirs.

Le  vieil homme venait de trouver comment exploiter la « carcasse » de sa  sotrama.  Ainsi, dès le 29 dernier, il aménagea son véhicule qu’il transforma à l’aide d’une bâche, en une petite chambre de passe dans laquelle il installa  un vieux matelas en paille. La nuit suivante, le couple qui était là il y a quelques jours est de nouveau sur les lieux. Le vieux K T était lui aussi assis sur sa chaise, cette fois-ci plus loin. A leur sortie, K T a encore reçu 1000 FCFA. Depuis, semble-t-il, la nouvelle est passée entre les maquisards. La petit « chambre ne manque plus de clients et le « nasongon » du vieux  est chaque jour assuré. Comme quoi, il ne faut jamais perdre l’espoir.

Boubacar Sankaré

Source: 26 Mars

Vous allez aimer lire ces articles

Akissi Delta confesse : « J’ai toujours été seule dans mon lit…Un homme ne m’apportera rien… »

Insolite : un chirurgien utilise l’excès de graisse pour augmenter la taille du pénis

Justice: le fils du roi Pélé condamné à 13 ans de prison…La raison!

ORTM en direct Africable en direct