Malijet.co

Insolite: une femme mourante fait une confession choquante à propos de son père

Un homme a été emprisonné pendant quatre ans et demi après avoir admis avoir engendré les trois enfants de sa fille.

Ashraf Khan a été traité d’ homme «sans cœur » par le juge après que ses enfants nés de l’inceste se sont battus pour que justice soit faite pour leur mère, dont le secret a été révélé seulement quand elle a fait des confidences sur son lit de mort.

Selon Daily Independent, Khan, 81 ans, a été arrêté après que le mari de la femme, qui détenait les tests ADN confirmant la filiation des enfants, a rapporté l’affaire à la police du West Yorkshire , Angleterre en 2012. La procureure Abigail Langford a déclaré au tribunal que l’épouse en même temps victime était née au Pakistan dans les années 1960, l’un des six enfants de Khan.

Elle a épousé son mari au début des années 1980, avant de déménager à Bradford, dans le West Yorkshire, pour rejoindre son époux ainsi que son père. Elle a ensuite donné naissance à trois enfants dans cette décennie avant de mourir.

Mme Langford a déclaré:

C’est sur son lit de mort qu’elle a dit à son mari que l’accusé (son père) était en fait le géniteur de ses trois enfants.

L’homme n’a pas immédiatement signalé la situation à la police, a expliqué Mme Langford.

Il voulait continuer à agir en tant que père et s’occuper des enfants qu’il avait élevés comme les siens.

Lorsque les faits ont été signalés à la police en 2012, Khan était de retour au Pakistan et n’est retourné au Royaume-Uni qu’en 2016.

Lorsqu’il a été interrogé en septembre de la même année, le tribunal a appris qu’il avait «nié avoir eu des relations sexuelles avec sa fille».

Mme Langford a dit qu’un rapport médical concernant les trois enfants avait révélé diverses maladies «directement attribuées à leurs rapports incestueux»

Dans une déclaration conjointe de la victime, les enfants ont déclaré que la récidive de Khan avait causé des dommages psychologiques et avait eu un impact sur leur santé physique.

Ils ont également rendu hommage au mari «honorable» de leur mère pour son «courage et altruisme au fil des ans».

Khan, de Bradford, a plaidé coupable à trois chefs d’inceste un mois avant son procès. Son avocat, Nigel Jamieson, a déclaré que son client souffrait d’une mauvaise santé, mais accepter une peine de prison ne serait pas injuste.

Afrikmag

Vous allez aimer lire ces articles

Site d’orpaillage traditionnel de Salamalé: 3 voleurs brulés vifs

Le célèbre animateur radio Mohamed Youssouf Bathily, dit Ras Bath sort idem d’un terrible accident

La Zambie ferme ses portes à Koffi Olomidé

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct