Malijet.co

KABAKO: Un garçon s’approche d’une voiture pour demander de l’argent, mais quand il voit ce qu’il y a à l’intérieur, il fond en larmes

Nous savons tous qu’il est du droit des enfants d’avoir des parents qui les prennent en charge, un toit qui les protège du froid, de manger à leur faim et d’avoir accès à l’éducation. Cependant, dans certains pays du monde, la pauvreté est tellement extrême que les enfants ne bénéficient d’aucun de ses droits primaires. Pire, ils doivent passer leur journée en quête de quelques pièces de monnaie qui les aideront à survivre. Dans cet article, vous retrouverez l’histoire d’un jeune garçon qui en fait partie et qui, grâce à un geste spontané, a vu sa vie changer de manière radicale. Voici ce qui s’est passé !

 mendiant garcon talibe voiture pleure larme yeux

À la vue d’une personne, qu’elle soit enfant ou adulte, à l’apparence pas très propre et délabrée, beaucoup de gens deviennent susceptibles et évitent de s’approcher d’elle, de peur qu’elle ait de mauvaises intentions. D’ailleurs, certains adoptent même un comportement agressif et n’hésitent pas à s’attaquer verbalement ou même physiquement à la personne en question, si elle ose trop s’approcher d’eux. Cependant, ce que ces mêmes individus oublient, c’est que la pauvreté n’est pas toujours un choix, et que parfois les personnes pauvres sont beaucoup plus empathiques et généreuses qu’une grande partie de la population menant une vie heureuse.

Comme preuve vivante de cette vérité, découvrez l’histoire de John, un petit garçon pauvre et mendiant mais qui possède un trésor inestimable : son bon cœur.

Un petit garçon avec un grand cœur en or

John thou est l’un des nombreux petits garçons qui passent leur journée à mendier dans les rues de la ville de Nairobi au Kenya. Trop pauvre pour avoir un foyer et une source suffisante de revenus pour manger à sa faim et fréquenter les bancs de l’école, le petit John doit frapper aux fenêtres des voitures pour demander quelques pièces de monnaie.

 

Il est vrai que le fait de voir sa voiture entourée d’enfants ou même d’adultes demandant de l’argent, à chaque arrêt, irrite certains conducteurs qui croient qu’ils sont de mauvaise de foi ou carrément des voleurs qui n’attendent que l’occasion pour mettre la main sur leur biens, mais John a pu prouver que malgré la pauvreté et l’apparence délabrée, certaines personnes ont la générosité dans le sang.

Un jour qu’il mendiait, John s’est approché d’une voiture pour demander de l’argent. Mais quand il a pu voir l’état de la conductrice, il a été choqué.

La jeune femme avait des tubes accrochés à son corps et avait à son côté une bouteille d’oxygène. Gladys Kamande, âgée de 32 ans, explique alors au petit garçon que ses poumons ont cessé de fonctionner et qu’elle ne pouvait respirer correctement ou de façon autonome. Elle devait absolument transporter sa bouteille d’oxygène avec elle si elle voulait rester en vie.

John a été abasourdi en réalisant que, malgré son extrême pauvreté, il y avait des personnes qui vivaient dans des conditions pires que lui, puisqu’ils ne bénéficiaient pas d’une bonne santé. Très ému par l’état de Gladys, John lui offre tout l’argent qu’il a pu rassembler dan la journée et lui a gentiment tenu la main pour lui exprimer sa compassion.

Un passant remarque la scène et n’hésite pas à l’immortaliser en prenant quelques photos et en publiant l’histoire sur Internet. En plus de partager un moment d’humanité et de générosité touchantes, cette histoire a déclenché une séries d’événements qui allaient changer à tout jamais la vie de Gladys et de John.
Des milliers de donations ont été versées. Au total, des étrangers au bon cœur ont réussi à collecter 80.000 dollars pour permettre à Gladys d’aller en Inde pour recevoir un traitement adéquat à sa condition.

Quant à John, il a été sauvé de la rue et adopté par une famille chaleureuse et aimante qui lui a offert un foyer et un environnement sain où il pourrait se développer et s’épanouir. De plus, sa maman adoptive Nissy Wambugu lui a même donné la possibilité d’intégrer l’école.

Ainsi, le geste spontané et innocent de John a non seulement aidé Gladys mais a également permis au petit lui-même d’avoir une mère aimante et un chaleureux foyer. Qui a dit que la générosité était liée au niveau de vie? 

Source: sanslimitesn

Vous allez aimer lire ces articles

Incroyable mais vrai : Un promoteur de mines au Mali dispose de 5 240 milliards Fcfa dans ses comptes

Un pasteur tente de marcher sur l’eau et se fait dévorer par des crocodiles

La stigmatisation des intersexués au Kenya

ORTM en direct Africable en direct