Malijet.co

Le coup du hasard

Assétou est une dame âgée et expérimentée. Elle aide les femmes à retenir leurs hommes par la méthode traditionnelle. Elle passe son temps à bricoler des potions, des nuisettes, des baya, de l’encens… pour les dames qui lui reconnaissent toutes les qualités et la dextérité incontestables de ce domaine. Ainsi, pour ses fidèles clientes, Assétou est le remède à toutes les infidélités, les frivolités et les impuissances des maris et des amants. En résumé, il s’agit des maux récurrents dans les couples. Dans le milieu, toutes la surnomment « la solution ».

image d’illustration

Oumou, une des fidèles clientes de « la solution », lui fait appel. Son amie Aiché a un problème. L’homme, qui devait lui passer la bague le mois prochain, a annulé à la dernière minute toute la procédure. Du coup, Aiché se retrouve sans fiancé et accuse sa désormais ex belle-famille d’être à la base de l’échec de son projet. Du coup, elle leur en veut à mort. Voilà pourquoi, l’aide de la solution est souhaitée.

« Je veux envoûter ma belle-famille pour que mon mariage puisse avoir lieu. Il s’agit notamment de ma belle-mère puisque c’est elle qui entrave mon bonheur. Elle a choisi une prétendante pour mon homme sans demander son avis. Et lui, il est incapable de dire non à sa mère. Donc, il n’a pas osé parler de notre relation… »

Oumou, la solution comme d’habitude, lui fait une proposition : « Je vais te donner une potion que tu vas appliquer sur toi juste avant de te rendre dans ta belle famille et fais en sorte que ta belle-mère soit la première à te voir. Je te promets que ton mariage aura lieu ».

Aiché qui n’avait aucune idée de l’identité de sa belle-mère à ce moment fut un peu inquiète mais était prête à tout pour arriver à ses fins. Aiché pris donc le flacon et s’en alla. Ce jour-là, comme l’avait conseillé la solution, Aiché appliqua la potion sur elle avant de poursuivre son plan. Coup de théâtre, ladite belle-mère de Aiché était en réalité Assétou, la solution ni l’une ni l’autre n’arrivait à réaliser ce qui venait de se passer.

Ce n’est qu’au moment de la présentation officielle que la belle-mère se rendra compte qu’elle « s’était travaillée pour sa désormais belle fille ».Les deux, à ce jour, ne s’aiment pas mais se tolèrent pour sauver leur secret.

Soumba Diabaté (Stagiaire)

 

Source: Bamakonews

Vous allez aimer lire ces articles

Kalaban-coura : La bombe en chantier de Yara Oil

Couvre-feu au Mali: les prostituées crient à la mévente

Couvre-feu : les femmes s’en réjouissent

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct