Multiplication des cas d’arnaque sur Orange Money : Faut-il voir une complicité certaine de l’opérateur ?

Ces derniers temps, on assiste de plus en plus à des réclamations d’arnaque sur Orange Money de la part des utilisateurs de ce service. Rares sont ces  victimes qui ont eu gain de cause après avoir été flouées à partir des transactions frauduleuses par le biais d’Orange-Money. Pour lutter contre le phénomène, les méthodes employées par ladite société restent à désirer.  Pourquoi presque tous les cas d’arnaque sont seulement sur les services d’Orange money ? Il y a – t- il une complicité interne entre Orange Mali et ces escrocs de tout acabit ?

L’escroquerie par l’entremise du  service de transfert d’argent ‘’Orange Money’’ est monnaie courante. Personne n’est à l’abri, les riches comme les pauvres, les lettrés comme les analphabètes. Et récemment, ce sont les services financiers des armées qui ont laissé des plumes.

Au niveau des différents commissariats de police, les registres sont remplis des réclamations et plaintes à cet effet. Dans une de nos récentes livraisons, dans ces mêmes colonnes, on a rapporté la prouesse du commissariat de police de San d’avoir mis hors d’état de nuire l’un des plus grands arnaqueurs de cette région du nom de Yoro Diallo, sur dénonciation anonyme. Cette affaire est devant la justice, mais à coup sûr, comme pour de nombreux cas d’espèce, les victimes n’auront point gain de cause, car les arnaqueurs après avoir abusé des paisibles citoyens par le biais des services d’orange-money, détruisent les puces. Et l’affaire se trouvera curieusement close, car l’identification qui reste une obligation internationale en matière de téléphonie mobile, surtout dans le domaine de la monétique n’est pas de rigueur chez l’opérateur Orange.

C’est ainsi que de nombreux clients déclarent être arnaqué par des personnes souvent non identifiées via leurs comptes Orange Money. Cette pratique malsaine ne date pas d’aujourd’hui et Orange Finances Mobiles Mali, le service gérant de Orange Money peine ou ne semble pas être déterminé, à trouver une solution.

Ce qu’on peut considérer comme la seule solution, pour le moins, est un minable message que cet opérateur s’attèle à envoyer à ses clients après chaque opération. Ce, pour dit-on : « fini les erreurs de transferts d’argent avec l’appli Orange Mali Sugu… », avant  d’inviter ses abonnés à télécharger cette application. Et ce, sans se rendre compte que nous sommes dans un pays ou 80% des utilisateurs de la téléphonie mobile sont analphabètes ou n’utilisent pas des portables dotés de ces commodités. Entre temps, ce sont les clients d’Orange Money qui en pâtissent. Comme ce fut le cas pour ce monsieur qui s’est adressé à un média social (Ouverture media) dont la vidéo a fait le tour de la toile la semaine dernière. Celui-ci a déclaré avoir été spolié d’une somme colossale dans son compte Orange Money par un groupe d’individus. A ses dires, ces arnaqueurs ont fait exprès de couper sa carte Sim Orange  et après s’être confié au service client du même opérateur, la solution proposée a été de se procurer d’une autre puce mais du même numéro. Ainsi,  lorsqu’il a envoyé son fils pour  récupérer sa nouvelle puce, ces escrocs ont profité pour mettre son compte Orange Money à 0FCFA. N’eut été sa perspicacité auprès des agents du commissariat du 13ème arrondissement, d’après lui, sa somme n’allait jamais lui être remboursée. Il a fallu  donc une convergence d’efforts lors de l’enquête policière menée pour faire arrêter les mis en cause.

Aussi curieux que cela puisse paraître, cet homme dans son intervention a bien affirmé que les enquêtes ont permis de faire découvrir une complicité certaine au sein de la société Orange-Mali.

Rares sont, ceux parmi les victimes d’arnaque sur orange money, qui ont eu la même chance que ce monsieur. La musique est connue, après chaque plainte, l’opérateur ne demande qu’une réquisition et patatras, plus de suite heureuse.

Néanmoins, par un communiqué à la date du 1er juillet dernier, Orange Mali a déclaré qu’il n’a reçu aucune plainte émanant de ce client victime et que leurs équipes sont, cependant, en train de faire toutes les investigations pour savoir exactement ce que recouvre cette plainte relayée dans le média. « Les entités Orange Mali et Orange Finances Mobiles Mali collaborent et appuient les autorités judiciaires dans les actions de lutte contre la fraude et de façon globale dans les actions de lutte contre la cybercriminalité » peut-on lire dans ce communiqué.

Au lieu de se fendre derrière un tel communiqué laconique, Orange Mali doit redoubler d’efforts pour sécuriser, ne serait-ce que les clients qui leurs ont fait confiance en s’inscrivant sur Orange-money afin d’effectuer toutes leurs opérations de transactions d’argent. Sinon avec cette dynamique commerciale aveuglement menée, ce sont les pauvres clients qui demeureront victimes d’arnaque, de spoliation de leurs maigres sous. L’opérateur n’en a cure. D’ailleurs il s’emploie à promouvoir son ‘’Beka transfert’’.

Or, dans le lot des victimes on compte maintenant des services ultra confidentiels comme ceux des armées. En illustrent les faits qui ont été rapportés sur les réseaux sociaux, la semaine dernière, relatifs à une erreur sur la transaction par orange money des primes des soldats du camp de Ségou, à l’ordre de plus de 1 million 800 000 FCFA.

En somme, un tel acte n’honore pas une Société de téléphonie comme Orange Mali. Ne dit-on pas que le client est roi ? Donc, que cette Société prenne urgemment des dispositifs pour la sécurisation de l’argent des clients d’Orange Money. Sinon on ne peut pas compter sur le principal régulateur des télécoms, l’AMRTP, qui n’est plus que l’ombre de lui-même, depuis le départ de Dr Choguel.K. Maïga.

Par Mariam Sissoko

Source: Le Sursaut

Vous allez aimer lire ces articles

JUGÉS POUR AVOIR ASSASSINÉ LA PERSONNE DE MOUSSA KONÉ: LES ACCUSES ÉCOPENT DE 10 ANS DE RÉCLUSION CRIMINELLE

Doumazana : le 2è adjoint du maire abattu par les habitants

Yorosso : plus de 10 femmes sont mortes en donnant la vie en 2020

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct