Malijet.co

Plus de 250 personnes dans le monde sont mortes en prenant des selfies depuis 2011

Prendre le selfie parfait peut être amusant. Mais si cela implique de piloter un avion ou de tenir une arme de poing chargée ou de se tenir sur des rochers glissants près du sommet d’une cascade, réfléchissez-y par deux fois.
Selon une étude publiée dans le Journal de médecine familiale et de soins primaires, plus de 259 personnes dans le monde sont mortes en prenant des selfies.

Des chercheurs de l’Institut des sciences médicales All India, un groupe de facultés de médecine publiques de New Delhi, ont parcouru de nombreuses informations sur les décès par selfie survenus d’octobre 2011 à novembre 2017.
Ils ont constaté que le plus grand nombre de décès par des selfies était survenu en Inde, suivi de la Russie, des États-Unis et du Pakistan. La plupart des victimes étaient des hommes (environ 72%) âgés de moins de 30 ans.

L’Inde a représenté plus de la moitié du total, 159 décès par selfie signalés depuis 2011. Les chercheurs ont attribué ce nombre élevé à l’énorme population du pays âgée de moins de 30 ans, qui est la plus grande du monde.

Bien que les femmes prennent généralement plus de selfies que les hommes, les chercheurs ont découvert que les hommes étaient plus susceptibles de prendre des risques, comme se tenir au bord d’une falaise pour prendre une photo dramatique. “Cela justifie le nombre plus élevé de morts et d’incidents chez les hommes”, a déclaré l’étude.

Les noyades et les chutes

La noyade est la principale cause de décès par selfie, impliquant généralement des personnes emportées par les vagues sur les plages ou par la chute d’un bateau.

La deuxième cause est classée comme le “transport”: des personnes sont tuées, par exemple, en essayant de prendre une photo rapide devant un train en mouvement.

 

Source: CNBS

Vous allez aimer lire ces articles

Groupe scolaire Mamadou Lamine Diarra : Les poissons remplacent les élèves dans la cour de l’école

Hôtel Massaley : Mamoutou Coulibaly meurt dans des conditions mystérieuses

Niono : Le juge Soungalo Koné dans les oubliettes

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct