Acteurs de cinéma: Des écarts de revenus comme le jour et la nuit

Dawne Johnson, le connaissez-vous ? C’est l’acteur le mieux payé au monde. Bien, et alors, quoi d’extraordinaire ?
Je vais vous le dire. Vous avez sans doute été impressionné en visionnant plusieurs des films dans lesquels cet acteur afro-américain bâti en armoire à glace, presqu’invulnérable, balaie, de par sa puissance et son intelligence, toutes les oppositions du mal qui se présentent sur son chemin. Une puissance qui lui a permis de se forger le surnom The Rock.

En empochant des chèques de 87,5 millions de dollars cette année, Johnson a le salaire le plus important de l’industrie cinématographique à l’heure actuelle. Et les mauvaises langues disent qu’il arrondit ses fins de mois avec sa ligne de vêtements “Project Rock“.

Très adulé du public, il continue à dominer Hollywood, se succédant à lui-même puisque, dans le classement Forbes 2019, il était donné premier en recueillant 89,4 millions de dollars.

Son imposant physique, Dwayne Johnson se l’est forgé au cours de sa vie de catcheur professionnel avant de devenu star du cinéma. Descendant d’une lignée de catcheurs professionnels, de par son père et son grand-père, il est triple champion du monde, champion intercontinental et champion par équipe. En dominant la discipline, il devient un personnage inévitable du petit écran, multipliant, outre ses apparitions sur le ring, publicités et petits rôles dans des séries télévisées.

En 2001, The Rock fait ses débuts sur grand écran dans Le Retour de la momie. Le succès de ce blockbuster est tel que l’acteur bodybuildé reprend l’année suivante le rôle du Roi Scorpion dans le film éponyme de Chuck Russell. Formaté roi de la castagne, il prend explicitement la relève d’Arnold Schwarzenegger dans le registre de l’action. Son personnage-type de gros bras peu finaud, il l’incarne dans Faster, puis Fast and Furious et enchaîne les cartons de tous les records en se portant à l’affiche, surtout avec Jumanji, qui réalise pas loin de 964 millions de dollars de recettes dans le monde.

Dans ce classement du magazine Forbes, on retient la prestation du sympathique Will Smith classé 9ème. Il est devenu rapidement célèbre en tenant le rôle-titre de la série télévisée Le Prince de Bel-Air au début des années 1990, puis en s’imposant au cinéma avec quelques grands succès comme Bad Boys (1995), Independence Day (1996), Men in Black (1997) puis Ennemi d’État (1998). L’acteur a gagné gros l’année écoulée, notamment grâce au succès du film “Aladdin”, qui a engrangé 1 milliard de dollars de recettes au box office mondial.

Que dire des salaires des acteurs de chez nous, en Afrique ? On ne saurait parler véritablement de salaire, faute de statistique et de code dans le domaine. Certains se sont tout de même amusés à ériger un top 8 des artistes africains les mieux payés par les marques, à titre indicatif.
En effet, les contrats de sponsoring sont en vogue dans certains pays comme le Nigeria, l’Afrique du Sud. Mais, ils sont rarement rendus publics et la plupart des chiffres que l’on retrouve sont des approximations ou même des inventions. Le critère de classement principal de ce top n’est donc pas le cachet reçu par l’artiste mais plutôt le calibre des marques dont ils sont les ambassadeurs. C’est donc fort logiquement que l’on trouve les acteurs nigérians aux quatre premières loges, à savoir Wizkid, Davido, D. Banj, Tiwa Savage.

En général sur le continent, c’est la poigne à l’embrouille dans ce domaine de la rémunération des acteurs. La grande faiblesse des budgets des films rend le sort des comédiens peu captivant. Le professionnalisme en la matière est hors de question du fait de la rareté des productions. Ce qui oblige les acteurs à se trouver un moyen de subsistance. Heureusement que le Fespaco est là pour stimuler les réalisateurs à se donner les moyens de participer à cette biennale du cinéma africain !

Source : L’ESSOR

Vous allez aimer lire ces articles

Affaire des caricatures du prophète Mahomet: Les produits français boycottés dans plusieurs pays arabes

Sophie Pétronin, les secrets de son retour

Mali face à ses priorités: L’Espagne pour investir plus de 100 millions d’euros

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct