Malijet.co

Afghanistan: les pays donateurs promettent 15,2 milliards de dollars

La Conférence de Bruxelles pour l’Afghanistan est un succès, les pays donateurs ont mis la main à la poche : 15,2 milliards de dollars pour les quatre ans à venir. Soixante-quinze Etats étaient présents, ainsi que vingt-cinq organisations internationales. Mais on n’a pas parlé que d’argent ce mercredi dans la capitale belge, même si il était dans toutes les têtes.

Ashraf Ghani nouveau president afghanistan

Avec notre envoyé spécial à Bruxelles, Christophe Paget

Comment notre argent est-il utilisé ? C’est la question que se posent les pays donateurs – Transparency international estime qu’un huitième de l’aide versée à l’Afghanistan est détourné. Et tout en reconnaissant les efforts du gouvernement afghan dans ce domaine, le secrétaire d’Etat américain John Kerry a demandé aux donateurs de travailler avec Kaboul pour vérifier si cet argent va au bon endroit. « Les Etats-Unis se joignent à d’autres pays donateurs aujourd’hui pour travailler étroitement avec le gouvernement afghan afin d’améliorer l’efficacité avec laquelle ils utilisent notre aide. Et c’est un objectif que nos partenaires afghans partagent », a-t-il assuré.

Les migrants afghans ont également été beaucoup évoqués, notamment par les pays européens, et le président du Conseil européen Donald Tusk s’est félicité de l’accord conclu dimanche avec Kaboul pour le retour des migrants afghans venus en Europe et considérés comme illégaux. Mais lors de la conférence, la société civile afghane a demandé la suspension de ce retour, rappelant que chaque jour des milliers d’Afghans reviennent déjà d’Iran et du Pakisan dont ils sont expulsés.

Plusieurs pays européens ont souligné qu’un Afghanistan en meilleure santé économique éviterait que ses habitants s’en détournent. La vice-présidente de la Commission européenne, Federica Mogherini, a affirmé avoir senti ce mercredi un consensus des pays de la région pour de meilleures relations économiques et politiques avec l’Afghanistan, ce qui veut aussi dire plus de sécurité dans la région.La chef de la diplomatie européenne qui s’est voulue optimiste sur le dialogue dans la région. « Ici à Bruxelles j’ai vu émerger un consensus entre les voisins de l’Afghanistan, et avec les grandes puissances. J’espère qu’ils vont poser les bases d’une situation gagnant-gagnant en termes de sécurité, de stabilité globale et de nouvelles opportunités économiques pour l’Afghanistan et pour toute la région. »

« Ici nous sommes tous prêts à vous accompagner à chaque pas du chemin, avec détermination », a-t-elle dit au chef de l’exécutif afghan Abdullah Abdullah à la fin de la conférence.

Source: Rfi

Vous allez aimer lire ces articles

Changement climatique: l’accord de Paris entrera en vigueur dans un mois

Passage de l’ouragan Matthew en Haïti: le bilan s’alourdit d’heure en heure

Chine: les Américains vus comme la « principale menace » selon un sondage

ORTM en direct