États-Unis : Donald Trump gracie 73 personnes dont son ex-conseiller Bannon avant de quitter la Maison blanche

À quelques heures de l’investiture de Joe Biden, alors qu’il passe sa dernière journée à la Maison Blanche, Donald Trump a décidé d’accorder la grâce présidentielle à 73 personnes.

 

Donald Trump a gracié ce mardi 19 janvier l’un des stratèges de sa campagne électorale de 2016 et ancien conseiller de la Maison blanche, Steve Bannon, dans le cadre d’une vague de pardons que le président sortant va accorder durant ses ultimes heures à la Maison blanche.

Trump quitte la Maison blanche ce mercredi

Le président sortant ne devrait pas s’auto-accorder de grâce ni gracier des membres de sa famille, a ajouté le représentant. Rudy Giuliani, qui fût en première ligne dans les efforts de la campagne Trump pour faire annuler par les tribunaux les résultats de l’élection présidentielle de novembre, ne devrait pas non plus bénéficier d’un pardon.

L’avocat personnel de Donald Trump n’est accusé d’aucun crime mais fait l’objet d’une enquête pour ses activités en Ukraine. Donald Trump quitte la Maison blanche ce mercredi alors que le président élu Joe Biden va être investi à la mi-journée.

Les rappeurs Lil Wayne et Kodak Black aussi graciés

Un haut représentant de l’administration a indiqué que les rappeurs Lil Wayne et Kodak Blackpoursuivis par la justice pour possession illégale d’arme à feu, ont été graciés, de même que l’ancien maire de Detroit, Kwame Kilpatrickqui purgeait une peine de 28 ans d’emprisonnement pour corruption.

Bannon avait été inculpé pour escroquerie

Steve Bannon, âgé de 67 ans, a été inculpé l’an dernier pour escroquerie contre des partisans de Donald Trump dans l’espoir de réunir des fonds privés pour financer la construction du mur promis par Trump à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique. Bannon a plaidé non coupable.

Des membres de la Maison blanche avaient conseillé à Donald Trump de ne pas accorder la grâce présidentielle à Steve Bannon. Les deux hommes ont récemment renoué leurs liens alors que le président républicain cherchait des soutiens pour dénoncer une fraude électorale à son détriment, a dit une source informée.

Par le passé, Donald Trump a déjà eu recours aux prérogatives présidentielles pour gracier certains de ses plus importants alliés politiques, comme son ancien secrétaire à la sécurité nationale Michael Flynn ou son ami Roger Stone.

Pas de grâce pour l’ex-star de la série Netflix “Tiger King”

Joe Exotic, ex-directeur de zoo et star de la série documentaire Netflix Tiger King, n’en a quant à lui pas bénéficié. Emprisonné pour tentative d’assassinat sur sa rivale Carole Baskin, il en faisait la demande via son équipe de communication et les médias depuis plusieurs mois.

Source : REUTERS AVEC MIDI LIBRE

Vous allez aimer lire ces articles

Al Qaïda menace encore une fois la France

Comment Pelé est devenu le roi du football

Déclaration du ministre des Affaires étrangères britannique sur le début du déploiement du vaccin COVAX dans les pays en développement

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct