États-Unis: Joe Biden entre en fonction ce mercredi

Les États -Unis s’apprêtent à tourner la page Trump ce mercredi, avec l’investiture de Joe Biden. Le président démocrate arrive au pouvoir dans un contexte on ne peut plus tendu, entre crise sanitaire et refus de son prédécesseur de reconnaître sa défaite, avec en point d’orgue l’intrusion incroyable de militants pro-Trump au Capitole, le 6 janvier dernier. Washington se prépare donc dans une ambiance un peu surréaliste, entre crainte de nouvelles violences et contraintes sanitaires pour l’investiture de Joe Biden.

En effet, le président démocrate entrera mercredi à la Maison Blanche, que Donald Trump aura quitté le même matin dans une circonstance et un contexte un peu inédits.
Selon CNN, la famille Trump a déjà empaqueté et expédié la moitié de leurs affaires personnelles. Donald Trump n’assistera donc pas à l’investiture de son successeur Joe Biden comme il l’avait annoncé sur Twitter.

Le National Mall, où des milliers d’Américains se pressent tous les quatre ans pour assister à la cérémonie, est cadenassé. D’ores et déjà, des milliers de soldats de la Garde nationale et l’armée de réserve, ont déjà été déployés dans la capitale américaine. Ils seront jusqu’à 25 000 mercredi.

Sur l’immense esplanade du Capitole, un champ de plus de 190.000 drapeaux a été planté pour représenter le public, absent cette fois-ci pour raison sanitaire liée à la Covid-19. En plus de ces drapeaux américains, 56 faisceaux de lumière, représentant les 50 États et les territoires américains, sont projetés dans le ciel. Par ailleurs,
l’on peut apercevoir ce mardi, un portrait mural de la vice-présidente, Kamala Harris, qui prend forme sous le pinceau d’un artiste.

À côté de ces mesures festives, un point d’orgue est mis sur la sécurisation de l’événement. En raison de la circonstance, la police (FBI) a prévu d’enquêter sur les réservistes engagés pour la surveillance de la cérémonie d’investiture. Elle veut s’assurer qu’ils ne présentent aucun risque pour la sécurité et redoute des complicités en vue d’une éventuelle attaque.

Selon le protocole, Donald Trump montera dans Air Force One pour la dernière fois mercredi matin, direction la Floride et Mar-a-Lago, son futur lieu de résidence, rapportent plusieurs médias américains.

Il convient de souligner qu’à la date du vendredi 01 janvier 2021, les États-Unis avaient franchi le seuil sinistre de 20 millions de cas recensés, et 346.400 décès du coronavirus. Ce qui fait de l’Amérique le pays le plus endeuillé du monde par la pandémie en valeur absolue, selon les chiffres de l’Université Johns Hopkins, qui font référence.

A TRAORÉ

Source: L’Essor

Vous allez aimer lire ces articles

Nicolas Sarkozy condamné à trois ans de prison dont un an ferme dans l’affaire des écoutes

De retour sur la scène politique, Trump flirte avec l’idée d’une candidature en 2024

Réponses aux besoins pharmaceutiques : La Commission économique pour l’Afrique engage la réflexion

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct