Malijet.co

Gaza : la boucherie légalisée

L’heure est grave. Et la situation s’empire de jour en jour en Palestine : un état frère, ami du Mali, et de tous les hommes épris de paix et de justice.

Palestinian demonstrators run for cover during a protest against U.S. embassy move to Jerusalem and ahead of the 70th anniversary of Nakba, at the Israel-Gaza border in the southern Gaza Strip May 14, 2018. REUTERS/Ibraheem Abu Mustafa

Il s’agit de l’agression barbare perpétrée avec une rare sauvagerie par l’état sioniste d’Israël contre l’état de la Palestine avec la caution et complicité avérée des Etats-Unis d’Amérique.

Plus de 60 Palestiniens tués et 2 400 blessés le lundi passé,  lors de manifestations contre l’inauguration  de l’ambassade américaine  à Jérusalem.

C’est avec une intention délibérée de provocation, et une haine viscérale vis-à vis du peuple Palestinien que le Président américain a initié  cette inauguration de son ambassade  à Jérusalem.

Plusieurs preuves, plusieurs et actes illustrent cette thèse.

D’abord, la date choisie pour l’inauguration : un 14 Mai. Historiquement, l’Angleterre colonialiste mit fin à sa domination sur la Palestine le 14 Mai 1948. Jour que choisi précisément BEN GORION pour proclamer unilatéralement l’Etat juif d’Israël.

Ensuite, le Président américain Donald Trump  enthousiasmé sur Twitter, a qualifié ce transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem comme  “un grand jour pour Israël” mais aussi salué par Netanyahu comme “historique”.

Enfin, ce transfert est largement perçu comme un acte de défi envers la communauté internationale dans cette période de grande inquiétude pour la paix et la stabilité mondiale en générale et régionale en particulier.

Avec ce bain de sang dans l’enclave palestinienne de Gaza dont plus de 60 morts et plus de 2400 blessés, causé par la provocation américaine à travers la violation du statut de Jérusalem,  quel triste jour  pour la paix et le droit international ?

Curieusement, l’Union européenne au lieu d’une condamnation unanime se limite seulement à appeler l’Israël à la retenue après tant de morts et de blessés. Et pire, la plupart des pays musulmans restent muets, sourds, et aveugles devant l’holocauste du peuple palestinien causé par l’Etat juif en complicité avec les USA, et émet péniblement quelques balbutiements en guise de solution.

Dans le continent africain, beaucoup d’états ne voulant s’attirer les sanctions irresponsables,  insensées et incohérentes de l’imprévisible Donald  Trump observent la politique du silence. Pourquoi cette attitude ? Parce que ce Président  n’avait pas hésité, en décembre dernier, lors de l’examen du projet à l’ONU, à menacer de frapper au porte-monnaie tous ceux qui voteraient contre son projet de reconnaissance de la ville sainte de Jérusalem comme capitale de l’Etat hébreu.  

Ce compromis historique sur le statut de Jérusalem, vieux de plusieurs décennies que Trump et Netanyahu viennent de liquider dans un unilatéralisme forcené et rare dans les annales des relations internationales peut être facteur d’une nouvelle Intifada.

Depuis son arrivé à la tête du pays, ce Président  a dénoncé l’Accord sur le climat, s’est  acharné  à défaire l’arrangement sur le nucléaire iranien obtenu après plusieurs années de rude négociations, et aujourd’hui  la violation du Statut de Jérusalem dont son pays fut l’un des grands acteurs.

Devant la violation flagrante des règles internationale, nous Collectif des Associations Musulmanes du Mali déclarons ce qui suit :

Nous, Collectif des Associations Musulmanes du Mali, dénonçons sans réserve l’apathie des états arabes, et de la Ligue Arabe, s’élevons contre l’indifférence de l’Union Africaine et stigmatisons l’incurie de la Communauté Internationale devant le terrorisme d’état.

 

Nous en appelons à la conscience solidaire de tous les hommes épris de paix et de justice pour obliger Israël et son mentor américain à cesser sans délai le génocide orchestré l’acharnement israelo-americain contre le peuple  palestinien.

Nous condamnons le terrorisme sous toutes ses formes, et surtout le terrorisme d’état ou les plus puissants sèment le désordre et l’anarchie foulant de pieds toutes les normes.

Vive la paix et la sécurité dans un monde de justice et de compromis.

Mohamed  KIMBIRI      Président  du Collectif

 

Source: L’ indicateur du renouveau

Vous allez aimer lire ces articles

Violences à Gaza: La Turquie et l’Afrique du Sud ont rappelé leurs ambassadeurs en Israël

Transfert de l’ambassade des États-Unis à Jérusalem : L’hécatombe dans la bande de Gaza

Le paradoxe des climatiseurs qui réchauffent la planète

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct