INTOX DES MÉDIAS INTERNATIONAUX : CES CONFRÈRES QUI METTENT DE L’HUILE SUR LE FEU

Le Gouvernement a réagi suite à une intox de FRANCE 24 faisant l’apologie de l’homosexualité. Un Article du site de ce confère français évoquait l’officialisation de ce tabou que condamne avec vigueur le Secrétariat Général concerné. 

 

Cette sortie officielle est due au lien suivant : https://www.france24.com/fr/20200707-carte-cause-homosexuelle-progresse-lentement-dans-le-monde. La HAC devrait convoquer le correspondant de cette chaîne pour des explicitations.

À l’intérieur, le Mali avait été cité à l’instar du Gabon, le Botswana, ou Taïwan qui ont décidé ainsi. Les auteurs qui sont Aude MAZOUE et Romain HOUEIX n’ont pas daigné vérifier avant publication comme l’exige la profession. S’ils ont retiré le nom de notre pays, reste que ce genre d’intox venant d’un média de la trempe de France 24 n’est autre qu’une forfaiture. Il est connu de tous que depuis le vendredi 5 juin dernier, le Mali vit une crise institutionnelle. La situation est délicate alors que l’opposition annonce une troisième marche pour le vendredi 10 juillet : son leader, l’Imam Mahmoud Dicko, fut celui qui avait combattu le code de la famille.

En 2009, l’Imam le plus influent du moment s’opposait au « projet de code des personnes et de la famille » présenté par le gouvernement II. Il obtiendra gain de cause à travers la rue. Celui qui était alors aux commandes du Haut Conseil Islamique du Mali (HCIM) avait mobilisé de façon démonstrative à telle enseigne que la révision du texte n’a pas tardé, vidant de sa substance un code alors favorable aux femmes. Jusqu’à ce jour, le Mali ne prône nullement l’homosexualité même s’il faut reconnaître que certaines figures de ce mouvement existent en terre de DJATIGUIYA. À travers un communiqué tombé, la nuit du mardi 7 juillet 2020, le Gouvernement de la République du Mali a démenti formellement les informations de l’article publié le même jour :

« La République du Mali affirme solennellement n’avoir jamais pris un texte autorisant des relations entre personnes de même sexe. La loi N°2011-087 du 30 décembre 2011 portant code des personnes et de la famille est très explicite en la matière, notamment en ses articles 280 et 289. Le Gouvernement de la République dénonce avec la dernière rigueur cette grande légèreté de France24 qui cite une source dont les informations sont en porte-à-faux avec le contenu de l’article en question ».

Ce raté de France 24 n’est pas un cas isolé. Il est arrivé parfois que ce média passe à côté de plusieurs (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU JEUDI 09 JUILLET 2020

BAMOÏSA

NOUVEL HORIZON

Vous allez aimer lire ces articles

Présidentielle aux Etats-Unis : pour la première fois, une afro-américaine choisie comme vice-présidente

Journée internationale de la jeunesse : Des acquis à consolider

Sahel: la sécurité des Français sera renforcée (Macron)

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct