Malijet.co

La ministre française des Armées, Florence Parly à propos de l’opération Barkhane qui, après 6 ans et demi, tarde à améliorer la situation sécuritaire “Il faut que notre présence militaire soit accompagnée d’initiatives politiques qui, côté malien notamment, tardent un peu à se concrétiser”

» Il faut que notre présence militaire soit accompagnée d’initiatives politiques qui, côté malien notamment, tardent un peu à se concrétiser. Il faut remettre des gouverneurs, des fonctionnaires dans des zones désertées, faire un travail d’inclusion des ex-rebelles au sein des forces régulières.

Il faut que le gouvernement malien s’y engage résolument et sans délai  » a déclaré la ministre française des Armées, Florence Parly, dans une interview accordée au journal  » Le Parisien « . Cet entretien réalisé en marge des activités de la célébration du 14 juillet, fête nationale française,  a été l’occasion pour elle de parler de l’opération Barkhane qui, après 6 ans et demi de présence au Mali, tarde à améliorer la situation sécuritaire, même si elle a permis la neutralisation de nombreux  terroristes.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source: l’Indépendant

Vous allez aimer lire ces articles

La France s’oppose à l’accord UE-Mercosur et met en cause le président Bolsonaro

Feux en Amazonie: l’«inquiétude» s’internationalise

La liste noire des 17 smartphones qui émettent des radiations excessives

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct