Malijet.co

La stratégie française au Sahel « ne sert qu’à protéger les intérêts économiques et politiques de la France » (EEV, parti politique français)

Au Sahel, la France devrait « remplacer les militaires par des forces de médiations et par une aide au développement autonome de la région », a estimé le 10 février le parti politique français Europe Écologie – Les Verts (EELV).

 

Dans un communiqué très critique de l’intervention militaire de la France au Sahel, EELV soutient que « l’augmentation du nombre de soldats engagés dans une zone de conflit ne constitue pas une solution en soi et ne peut ramener la paix ».

 

Le renforcement récent de la force Barkhane de 600 militaires supplémentaires ne serait ainsi pas la réponse adaptée à la crise sécuritaire qui sévit au Sahel.

Au Mali, le parti écologiste estime même que « l’intervention militaire française ne peut que conforter la survie d’un régime politique corrompu et largement contesté aujourd’hui par les Maliennes et les Maliens ».

Pour restaurer la paix dans les pays du Sahel, EELV appelle par ailleurs à la « fin de l’extractivisme et du pillage de leurs ressources ».

La position tranchée de ce parti politique français vient réconforter la ligne défendue par certains activistes maliens. Regroupés au sein du collectif Yèrèwolo – Débout sur les remparts, ceux-ci réclament le départ des forces armées françaises, seule solution, d’après eux, pour rétablir la paix au Mali.

Malivox.

Vous allez aimer lire ces articles

Afrique : les Etats-Unis à la quête du temps perdu

“Nicolas Sarkozy ne dit rien qui puisse être répété” : l’ancien président mystérieux sur ses intentions

La communauté internationale appelle à plus de solidarité pour remporter la victoire dans la bataille contre l’épidémie

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct