L’Afrique est l’otage de la guerre de la Russie contre l’Ukraine, selon Zelensky

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a qualifié l’Afrique d'”otage” de la guerre de la Russie lors d’un discours prononcé lundi devant l’Union africaine (UA).

L’invasion de la Russie et le blocus des exportations de céréales de l’Ukraine ont provoqué des pénuries de céréales et d’engrais et mis des millions de personnes en danger de famine.

Le président de la commission de l’UA a affirmé qu’il y avait un “besoin urgent de dialogue” pour rétablir la stabilité mondiale.

Les pays occidentaux ont exhorté la Russie à libérer les vastes réserves de céréales de l’Ukraine.

Le blocus a fait grimper en flèche les prix des denrées alimentaires.

“L’Afrique est en fait l’otage… de ceux qui ont déclenché la guerre contre notre État”, a indiqué M. Zelensky dans son discours.

Il a déclaré que son gouvernement était engagé dans des “négociations complexes” pour débloquer les réserves de céréales piégées dans les ports ukrainiens de la mer Noire.

“Cette guerre peut sembler très lointaine pour vous et vos pays”, a-t-il expliqué à l’UA. “Mais les prix des denrées alimentaires qui augmentent de façon catastrophique ont déjà amené [la guerre] dans les foyers de millions de familles africaines.”

Le discours de M. Zelensky à l’UA intervient près de 10 semaines après qu’il ait demandé pour la première fois à s’adresser à l’organisme continental.

La BBC croit savoir que 55 chefs d’État ont été invités à la session virtuelle, mais que seuls quatre y ont participé. Les autres pays ont envoyé des représentants.

Les pays africains ont été divisés dans leur réponse à la guerre de la Russie en Ukraine.

En mars, 17 pays africains se sont abstenus lors d’un vote des Nations unies visant à condamner l’invasion.

Mais lundi, le président de l’UA, Macky Sall, a remercié M. Zelensky de s’être adressé à l’Union. M. Sall a déclaré que “l’Afrique reste attachée au respect des règles du droit international, à la résolution pacifique des conflits et à la liberté de commerce”.

Dans un premier temps, l’UA n’a pas souhaité que M. Zelensky s’adresse à elle, et elle n’est pas entièrement d’accord avec ce qu’il dit – elle souhaite un dialogue pour résoudre la crise, comme elle l’a toujours fait.

Au début du mois, M. Sall s’est entretenu avec le président russe Vladimir Poutine. Il a déclaré à M. Poutine que les pays africains étaient des victimes innocentes de la guerre en Ukraine et que la Russie devait contribuer à atténuer leurs souffrances.

Plus tôt dans la journée, le chef de la politique étrangère de l’UE, Josep Borrell, a affirmé à propos du blocus russe : “il s’agit d’un véritable crime de guerre, je ne peux donc pas imaginer que cela dure beaucoup plus longtemps”.

M. Borrell a rencontré les ministres des affaires étrangères de l’UE à Luxembourg ce lundi pour discuter de la crise.

Il a décrit les actions de Moscou comme “une tentative délibérée de créer la faim dans le monde”.

Il a rejeté l’affirmation de la Russie selon laquelle la crise alimentaire actuelle est le résultat des sanctions de l’UE, ajoutant que celles-ci “n’interdisent pas” aux pays extérieurs à l’UE de faire du commerce alimentaire avec la Russie ou d’autres nations.

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a indiqué que “la Russie doit cesser de jouer avec la faim dans le monde”, car elle cherche à exercer une influence sur l’Occident.

“Laisser les céréales bloquées est dangereux pour la stabilité dans le monde”, a-t-elle ajouté.

Le chef du bureau du premier ministre polonais, Michal Dworczyk, s’est entretenu avec le ministre ukrainien des infrastructures, Oleksandr Kubrakov, au sujet de changements qui accéléreront les contrôles des camions à la frontière polono-ukrainienne afin de favoriser l’exportation de céréales depuis l’Ukraine.

Source: BBC

Vous allez aimer lire ces articles

Ukraine/ Les chiffres rocambolesques des Etats-Unis sur le nombre de soldats russes tués

« Ils sont entrés par effraction dans mon coffre-fort »: Trump réagit après le raid du FBI sur sa résidence

Russie: Dmitri Medvedev traite le président ukrainien Zelensky de « clown en chef »

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct