Malijet.co

Les communautés de Guangzhou dessinent ensemble des « cercles concentriques de solidarité »

La prévention et le contrôle de l’épidémie impliquent tout le monde et ne laisse personne derrière. Le 28 janvier, la ville de Guangzhou a envoyé une Lettre publique à tous les étrangers à Guangzhou et a publié des instructions de santé en 4 langues: l’anglais, le japonais, le coréen et le français. 41 bureaux de gestion et de services pour les étrangers de la ville ont affiché les instructions pour sensibiliser davantage les gens.

Il y a un bureau de gestion et de services pour les étrangers dans la rue Jianshe de l’arrondissement Yuexiu de Guangzhou. Sous sa juridiction, on compte 510 étrangers. Il y a beaucoup de restaurants étrangers très exotiques dans la rue Jianshe Liuma. Beaucoup d’étrangers habitent dans les appartements Central Plaza et dans la résidence Haoshijie.

En même temps que le dépistage général, le personnel du service de gestion locative a affiché les instructions sur les appartements loués par les étrangers et a demandé aux services immobiliers de les respecter rigoureusement.

« Monsieur, votre température est de 37.9°C. » Dans la soirée du 27 janvier, la prise de température à l’entrée de sa résidence a montré que la température d’un homme guinéen était un peu élevée. « Il vit seul. Se mettre en quarantaine dans son appartement va rendre sa vie difficile. » L’employé de services immobiliers a contacté le personnel de gestion locative de la rue Jianshe.

« Nous allons chez lui et prenons sa température toutes les deux heures. » A dit Xiaoliang du centre de gestion locative de la rue Jianshe. À part la prise de température, des employés du centre achètent aussi des médicaments et des repas préparés pour lui. « Merci beaucoup et bonne année. » L’homme, qui parle chinois couramment, a remercié les employés en chinois trois jours plus tard, quand sa température est revenue à la normale.

La rue Jianshe est très importante pour la construction de la ville de Guangzhou car des gens de métiers différents habitent dans le nouveau village Jianshe. La rue Jianshe Liuma est réputée pour son exotisme. Beaucoup de résidents y habitent pendant longtemps. Il y aussi beaucoup d’étrangers. Tout cela exerce une grande pression sur la prévention et le contrôle de l’épidémie au niveau communautaire.

Le comité de travail du parti de la rue Jianshe a pris la décision immédiatement. Ils ont lancé une initiative dès le matin du 2e jour du calendrier lunaire pour appeler les membres du parti à proximité à retourner à leur poste. Ils affichent et diffusent des dépliants. Ils conduisent des inspections dans les magasins et au marché et contactent par téléphone des gens qui ne sont pas encore revenus. On peut dire qu’une centaine de membres du parti « qui vont dans le sens inverse (par rapport aux gens ordinaires, qui restent chez eux) » se sont lancés dans la guerre la plus rude contre l’épidémie.

Lors de la guerre contre l’épidémie, des histoires émouvantes d’entraide se produisent dans la rue Jianshe de l’arrondissement Yuexiu de la ville de Guangzhou, quels que soient le niveau de proximité dans les relations, l’origine et la nationalité, pour dessiner ensemble « les plus grands cercles concentriques de solidarité » au niveau communautaire.

Par Jiang Xiaodan, Journaliste au Quotidien du Peuple

 

Vous allez aimer lire ces articles

Afrique : les Etats-Unis à la quête du temps perdu

“Nicolas Sarkozy ne dit rien qui puisse être répété” : l’ancien président mystérieux sur ses intentions

La communauté internationale appelle à plus de solidarité pour remporter la victoire dans la bataille contre l’épidémie

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct