Malijet.co

Melania entretient des relations tendues avec Donald Trump et Ivanka

Les rumeurs sur les relations tendues entre Melania Trump, son époux, Donald et sa belle-fille Ivanka sont au centre des commentaires aux Etats-Unis depuis quelque temps. Kate Bennett la journaliste et autrice de la biographie non autorisée « Free Melania » avait d’ailleurs relancé les débats en faisant quelques révélations.

D’après la dame des médias, Melania Trump en a marre de se faire voler la vedette par Ivanka. La première dame des Etats-Unis aurait du mal à supporter qu’Ivanka Trump accompagne la plupart du temps son père lors de ses déplacements officiels, attirant un peu trop la lumière.

C’est au regard de l’ampleur des tensions qu’Ivanka a décidé de se rendre à Paris en compagnie de son mari, Jared Kushner pour y passer le réveillon de Noël. Une fête de Noël qu’elle a passée avec son époux loin de la famille et loin des polémiques. Il faut dire que c’est une décision qui a été bénéfique pour tout le monde.

Bennette a aussi révélé que Melania Trump enchaînerait les messages discourtois envers Ivanka Trump pour la mettre en garde. C’est en juin 2018 qu’elle avait formulé le premier message. L’on se souvient que la First Lady avait posé avec son fameux blouson kaki sur lequel elle a écrit une petite phrase de menace adressée à Ivanka Trump. Une manière pour la Première Dame des Etats-Unis de dénoncer les envies de trop en faire lorsqu’elle se trouve en compagnie de son père et des grands leaders de ce monde.

Les tensions seraient aussi palpables entre le président Trump et sa femme Melania. Si en public les deux continuent de faire des apparitions côte à côte, en privé, la situation serait bien différente. Les journalistes du New York Times ont indiqué dernièrement qu’à Washington, les deux feraient chambre à part et cette façon de vivre serait même appliquée lors des voyages internationaux.

C’est pour taire ces rumeurs concernant le couple présidentiel des Etats-Unis que Melania a donné un baiser à son mari en public le 20 décembre dernier à l’occasion d’un discours qu’avait prononcé le président Trump. Pour beaucoup, il s’agissait surtout d’une tentative de calmer les tensions afin de mettre un terme aux rumeurs les plus persistantes, dans l’idée de passer une dernière année de mandat au calme et surtout, de préparer la suite avec sérénité.

Source: The Forward

Vous allez aimer lire ces articles

ONU: Abbas clame son refus d’un État palestinien “gruyère” proposé par Trump

La stratégie française au Sahel « ne sert qu’à protéger les intérêts économiques et politiques de la France » (EEV, parti politique français)

ANTONIO GUTERRES, À PROPOS DE LA MULTIPLICATION DES ATTAQUES DJIHADISTES AU SAHEL

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct