On ne comprendra jamais la mort : pourquoi certaines personnes partent avant nous?

Une anecdote nous persuade sur le mystère de la mort. De la fin… Le roi Salomo (Souleymane) a atteint un certain degré de développement spirituel presque rien ne lui était caché dans le monde invisible mais pas l’Heure. Il voyait l’ange de la mort personnifié et échangeait avec lui.

Un jour, l’ange de la mort vint chez lui (Salomo). Ils causaient ensemble jusqu’à ce qu’un jeune homme tout joyeux rentre chez le roi. Il venait prendre les bénédictions du roi qui était un prophète. Il annonça au roi son mariage prochain et était tout content. Le roi lui souhaita un heureux ménage. L’ange qui avait pris une forme humaine ne dit rien. Il s’abstint même de bénir le futur mariage du jeune et devint tout calme et triste.

Lire aussi : affaire-des-berets-rouges-diango-le-jugement-du-roi-salomon

Quand le jeune tout heureux sortit, le roi Salomo demanda à l’ange de la mort, la raison de son soudain silence. Il confia à Salomo que le futur marié qui vient de sortir est sa prochaine cible dans 3 jours. Dieu lui a ordonné de lui ôter la vie. Le roi Salomo s’attrista et pria pour le repos éternel de l’âme du jeune.

Trois mois plus tard, Salomo était au milieu de son audience, l’ange aussi était présent quand brusquement, le jeune marié tout heureux fait son entrée dans la cour. Le roi resta abasourdi, mais ne dit rien.

Lire aussi : bamada.net/mohamed-kimbiri-a-propos-de-laccord-dalger-oui-a-un-accord-a-parfaire-plutot-qua-pas-daccord

A la fin des causeries, tout le monde rentra chez lui et laissa Salomo seul avec l’ange de la mort. Salomo demanda à l’ange de la mort si le jeune était mort ou vivant. L’ange lui répond qu’il était bien vivant. Salomo le questionna sur pourquoi il n’était pas mort. L’ange lui dit que Dieu avait bien décrété sa mort, mais à sa sortie de la cour du roi, il est allé distribuer tous ses habits à ses parents pauvres et s’est mis à faire beaucoup de cadeaux à ses proches. Pour le récompenser, Dieu a converti ses 3 jours en 30 ans. C’est pourquoi il m’a été interdit de lui ôter la vie que dans 30 ans. Salomo glorifia le Seigneur des mystères et le roi des généreux !

N’est pas pauvre celui qui n’a rien mais celui-là qui ne donne rien.
Le feu de l’enfer ne brûlera jamais ceux qui donnent de leur mieux.
Ceux qui donnent ne connaîtront jamais la misère
Ceux qui donnent, connaîtront une vie longue et heureuse. Inch’Allah!

Qu’Allah fasse de nous ceux qui donnent sans vanité ! Amine!

La mort ne sera jamais comprise…

Un autre jour dans la même audience du roi Salomo, l’ange de la mort se met à fixer un homme de toute son attention. Il le regarda d’une certaine manière jusqu’à ce que le gars s’est rendu compte et s’en est inquiété.

Quelques moments plus tard, l’ange de la mort pris congé du roi, sortit et s’en alla.

L’homme demande au roi, qui était cet homme qui venait de sortir. Le roi lui dit que c’était l’ange de la mort. L’homme prit peur et dit au roi qu’il le fixait trop et demanda au roi de l’aider à aller se cacher le plus loin possible. Le roi ordonna à ses (esclaves djins) d’aller cacher l’homme à un autre bout du monde pour le protéger de l’ange de la mort. Ainsi fut fait.

Trois jours plus tard, l’ange de la mort revint chez le roi. Le roi Salomo demanda à l’ange de la mort pourquoi il fixait de trop un des membres de son audience l’autre jour. Il dit à l’ange que le jeune a pris tellement peur quand il a su qu’il était face à l’ange de la mort qu’il a demandé à être éloigné le plus possible.

L’ange tout étonné raconta à Salomo que le Seigneur des mystères lui avait recommandé qu’après sa sortie de l’audience du roi d’aller enlever la vie de l’homme qu’il voyait en face, à l’autre bout du monde. Il dit que lui, il était tout confus comment il va accomplir sa mission si ce dernier était avec lui et vu l’impossibilité pour l’être humain d’être à l’autre bout en seulement des heures.

L’ange dit au roi qu’il a eu peur de ne défier les ordres du Seigneur et est allé à l’endroit indiqué. Surprise fut grande pour lui de trouver l’homme au lieu indiqué et à temps indiqué comme l’a voulu le Seul Connaisseur des mystères. Et il accomplit sa mission.

Salomo et l’ange de la mort glorifièrent l’Ordinateur suprême des législations et le Grand Pardonneur.

Koureichy Cisse

Source : Maliactu.Info

Vous allez aimer lire ces articles

Après Nice, «la menace est partout» contre les Français de l’étranger, prévient Le Drian

Mali : Le nouveau Médiateur de la République entre en fonction

Conseil National de Transition (CNT) : Le M5-Rfp réclame la présidence et le quart des membres

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct