Malijet.co

Passage de l’ouragan Matthew en Haïti: le bilan s’alourdit d’heure en heure

Au moins 23 personnes ont été tuées, et trois sont portées disparues en Haïti, après le passage du puissant ouragan Matthew entre dimanche et lundi. Ce bilan, fourni par les autorités mercredi 5 octobre 2016, « ne comptabilise pas encore les données pour le département de la Grande Anse », explique le porte-parole de la protection civile haïtienne, alors que huit cas de choléra sont déjà recensés dans le pays.

Premier ministre haitien Laurent Lamothe

Avec notre correspondante en Haïti, Amélie Baron

Les pertes éventuelles en vies humaines dans la Grande Anse, en Haïti, ne sont pas encore chiffrées après le passage de l’ouragan Matthew, qui est désormais en route vers les Etats-Unis. Mais elles sont redoutées. La tempête a directement traversé ce département lundi. Après plus de 18 heures de silence total, les autorités ont tout récemment pu établir un contact avec la ville de Jérémie. Pour l’heure en revanche, personne n’a de nouvelles des autres communes du département.

« Nous mettons tout en oeuvre pour offrir une prise en charge » des personnes sinistrées, explique Edgar Célestin, porte-parole de la protection civile haïtienne, alors que les opérations d’urgence pour venir en aide aux populations sur place sont compliquées par l’effondrement d’un pont sur la route nationale partant de la capitale. La région du grand sud est encore coupée du reste du pays, et il est difficile de trouver une voie de déviation en raison des nombreuses rivières qui ont débordé.

Premiers cas de choléra signalés

Selon les données qu’a pu collecter la protection civile haïtienne, déjà plus de 21 000 personnes sont actuellement réfugiées dans des abris provisoires. Le président provisoire haïtien témoigne de l’inquiétude partagée par tous à Port-au-Prince. Accompagné par l’ambassadeur américain Peter Mulrean et la directrice de la protection civile Alta Jean-Baptiste, il a survolé dans la matinée de mercredi les zones sinistrées dans le grand sud à bord d’un avion de la garde-côte américaine.

Jocelerme Privert a déclaré que « la situation dans les principales villes est catastrophique ». « Jérémie, les Cayes, Port-Salut, Petite-Rivière de Nippes, Dame Marie, entre autres, nécessitent toutes des interventions sans délai », a-t-il ajouté dans un communiqué. L’urgence dans ce pays démuni est désormais de fournir aux personnes le minimum vital : de la nourriture et de l’eau potable. L’eau est indispensable pour éviter que la crainte des ONG ne se réalise, à savoir une résurgence du choléra, dont de premiers cas ont été déclarés.

Beaucoup de destructions dans le pays

Les rafales et les pluies torrentielles ont inondé près de 2 000 maisons et endommagé 10 écoles, selon le dernier bilan partiel fourni par les autorités. Ce bilan risque lui aussi de s’alourdir dans les prochaines heures à mesure que les équipes de la protection civile parviendront à rejoindre les communes avec lesquels tout contact est rompu depuis plus de 24 heures. Les premières observations ont révélé un nombre important de maisons sévèrement endommagées, des larges destructions de surfaces agricoles et de grandes inondations.

Après le passage de Matthew, les Haïtiens risquent tout pour voir leurs proches. Le manque d’informations concernant les secteurs les plus isolés pousse les habitants du pays à prendre des risques considérables pour tenter de rejoindre leurs proches. C’est le cas à Léogâne, où de nombreuses personnes tentent d’accéder aux Cayes en traversant les eaux torrentielles, qui ont envahi la rue sur une cinquantaine de mètres. Notre correspondante s’est rendue sur place.

Source: Rfi

Vous allez aimer lire ces articles

Arrêté pour conduite sous influence, Tiger Woods a passé la nuit en cellule de dégrisement

La France continue d’exporter un pesticide pourtant interdit en Europe

La veste à 51.000 dollars de Melania Trump fait jaser

ORTM en direct Africable en direct