RÉDUCTION DES EFFECTIFS DE BARKHANE : LA FRANCE L’ENVISAGE ET LE PRÉSIDENT MACRON L’A ANNONCÉ

Si les nouvelles se rapportant à la force française ‘’Barkhane’’, déployée dans le Sahel, ont toujours défrayé la chronique au Mali, il faut dire que celles qui circulent ces derniers jours-ci sur les réseaux sociaux et qui sont relatives à une probable réduction des effectifs de cette force antiterroriste, suscitent des interrogations et des craintes, sur fond de polémiques.

 

On se souvient que récemment, au cours d’une interview qu’elle a accordée à notre confrère ‘’Le Parisien’’, Florence Parly la ministre française des Armées avait déclaré que « La France va très probablement réduire les effectifs de sa force anti-djihadiste Barkhane au Sahel après des succès militaires importants en 2020. Nous serons très probablement amenés à ajuster ce dispositif : un renfort par définition, c’est temporaire. Une décision sera prise à l’occasion du prochain sommet conjoint de la France et des pays du G5 Sahel en février à N’Djamena. En 2020, la force Barkhane a remporté “des succès militaires importants, à la fois en neutralisant plusieurs hauts responsables de groupes terroristes et en attaquant leurs chaînes logistiques ».

Compte tenu du fait que cette déclaration de Madame la Ministre Française des Armées a été consécutive à la mort des cinq soldats français, tués les lundi 28 décembre 2020 et samedi 2 janvier 2021 dans deux attaques à l’Engin Explosif Improvisé (EEI), nombreux sont les observateurs qui ont vite fait d’établir un lien de cause à effet entre ces deux faits

El Hadj Mamadou GABA

Source : Le Soir De Bamako

Vous allez aimer lire ces articles

Al Qaïda menace encore une fois la France

Comment Pelé est devenu le roi du football

Déclaration du ministre des Affaires étrangères britannique sur le début du déploiement du vaccin COVAX dans les pays en développement

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct