…Ismaël Ballo dit Ballody, directeur général de “prestige consulting ” : «Maxi Tour School est la seule émission publique au Mali qui a pu continuer pendant 20 ans»

Dynamique et innovateur, Ismaël Ballo dit Ballody est le directeur général de l’Agence de Communication globale Prestige Consulting qui produit l’émission de téléréalité Maxi Tour School. Dans l’interview qu’il nous a accordée, il parle de l’émission, son objectif et les innovations apportées.

Aujourd’hui-Mali : Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Ismaël Ballo dit Ballody : Je me nomme Ismaël Ballo dit Ballody, directeur général de l’Agence de Communication Prestige Consulting qui évolue dans le domaine de l’événementiel, de l’audiovisuel et de la communication. Nous fournissons également des programmes télé et radio. En plus de cela, je suis un opérateur économique intervenant dans le domaine de la vente de ciment et bien d’autres choses.

Parlez-nous de l’émission Maxi Tour School ?

Le nom Maxi Tour School veut simplement dire Maximum de Tour dans les écoles (schools en anglais). C’est une émission de téléréalité qui met en compétition les différents établissements scolaires du pays. Après l’enregistrement, l’émission est diffusée sur la chaine télévision Africable TV. Cette émission nous permet d’aller au-delà de nous-mêmes, d’apprendre, de donner et de recevoir auprès des élèves et étudiants. D’ailleurs, je profite de l’occasion pour dire que c’est Maxi Tour School qui a fait de moi ce que je suis aujourd’hui, parce qu’à travers cette émission j’ai eu des collaborateurs et des amis.

Quelles sont les objectifs visés à travers cette émission ?

Cette émission a pour objectif de contribuer au renforcement des capacités des élèves et étudiants du Mali. A travers l’émission, nous leur offrons un espace afin qu’ils puissent exprimer leur talent. Vous avez vu, lors de l’enregistrement de l’émission, comment les jeunes étaient engagés pour montrer au monde ce qu’ils savent faire !

Après 20 ans d’animation de l’émission Maxi Tour School, quel sentiment vous anime aujourd’hui ?

Un sentiment de joie et de satisfaction. Il est important de vous rappeler que pour les dix premières années, l’émission était seulement diffusée sur la radio. A cette époque, nous enregistrions l’émission avant de la diffuser sur la radio et tout en mettant le téléphone en direct où les gens appelaient afin de voter pour leurs établissements. Aujourd’hui, lorsque j’imagine que l’émission a 20 ans cette année, il y a un sentiment de bonheur qui m’anime parce que je sais comment nous avons commencé. Nous avons entamé cette aventure avec une jeune équipe, engagée, parfois dans le volontariat, jusqu’à ce que tout le monde soit rémunéré. Je peux également dire que Maxi Tour School est la seule émission publique au Mali qui a pu continuer pendant 20 ans.

Quelles sont les difficultés auxquelles vous avez été confrontées durant toutes ces années ?

Les difficultés, j’en ai eu surtout au début de l’émission. Mais ces difficultés m’ont forgé. D’ailleurs, je ne saurai dire que c’était des difficultés, mais des mécanismes qui mon permis aujourd’hui d’atteindre mes objectifs. La difficulté dans le domaine de l’entreprenariat, c’est lorsqu’on ne croit pas à ce que l’on fait, mais moi je croyais à mon projet. Il n’y a jamais un projet sans difficulté. Si vous n’avez pas de difficulté sur le plan financier, vous allez en trouver sur le plan organisationnel ou sur d’autres plans.  Pour moi, la difficulté est seulement l’incompréhension qui se passe entre un entrepreneur et ses proches collaborateurs, c’est-à-dire les membres de son équipe.

À partir ce 20ème anniversaire y aura-t-il des innovations ?

Aujourd’hui au Mali, Prestige Consulting est l’un des meilleurs dans le domaine de la production audiovisuelle. Donc, à partir de ce 20ème anniversaire, il y aura beaucoup d’innovations tant sur le contenu que de la qualité de la production de l’émission.

Avez-vous de conseils à l’endroit des jeunes entrepreneurs qui évoluent dans le domaine de l’événementiel ?

Pour les jeunes entrepreneurs, je leur conseille de croire à eux et à leurs projets, mais aussi de respecter leurs ainés. Dans le domaine de l’entreprenariat, il est important de croire à ce que vous faites avant de l’entamer. En plus de cela, il faut accepter les difficultés et il ne faut pas écouter les gens qui vous découragent. Il est aussi important qu’un entrepreneur soit créatif et innovateur.

  Réalisé par Mahamadou TRAORE

 

Source: Journal Aujourd’hui Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Kéwalé Awards : Double distinction pour le ministre Mossa Ag Attaher

Aux martyrs et victimes du terrorisme : Une stèle érigée au Musée National de Bamako

Préjudice subi par les victimes du crime de guerre commis par Ahmed Al Faqi Al Mahdi à Tombouctou en 2012 : Le Mali et la Communauté Internationale reçoivent un euro symbolique !

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct