Malijet.co

OUMOU DIARRA, ANIMATRICE A LA CHAINE II: « L’uniforme est devenu une source de problème »

Oumou Diarra est animatrice et comédienne à la Chaine II. Dans ses émissions, elle relate tous les sujets concernant la société malienne, surtout la vie des femmes. Elle a eu à animer plusieurs émissions de sensibilisation sur le phénomène de l’uniforme dans les cérémonies sociales.

 

Mali Tribune : Comment est venue l’idée des uniformes ?

Oumou Diarra : Avant, les femmes faisaient les uniformes à l’occasion des fêtes communes comme la fête d’indépendance du Mali ou encore le 8 Mars. Chacune cotisait 200 à 500 F CFA chaque mois afin de pouvoir s’acheter un tissu commun. C’était pour permettre à toutes d’être sur un même pied d’égalité. Généralement, le tissu choisi était à la portée de toutes.

Mali tribune : Que pensez-vous du phénomène actuel ?

O. D. : Dans une seule cérémonie, on peut compter plus de sept uniformes. Aujourd’hui, c’est devenu une source de problème. A cause de la multitude de tissus, les uns plus chers que les autres, on a tendance à l’instaurer dans toutes les cérémonies sociales sans une bonne raison valable. Surtout en cette époque de « Getzner ». Lors d’une émission à la télé, j’ai parlé de ce problème. Le bazin « Getzner » qui est devenu une tenue qu’on porte pour les grandes occasions. Si on le porte aussi pendant des fêtes de grillades ce serait du gâchis.

Mali Tribune : Quelles sont les conséquences de ce phénomène ?

O. D. : Les conséquences sont énormes. Si tu l’imposes à ton mari, il va se débrouiller pour te l’offrir. Souvent, cela peut créer un fossé et devenir à la fin une source de disputes dans le couple. Si tu le demandes à ta mère, elle ira s’endetter et fera tout son possible pour que tu puisses l’avoir. Le plus dangereux est que beaucoup s’efforcent pour l’acheter afin d’être considérées au mariage. Cela peut créer des conflits dans le voisinage, te pousser à commettre l’irréparable : s’endettez ou voler. Tu te déshonores pour rien. Tout le monde voudrait s’en débarrasser maintenant, mais comment se retirer ?

Mali Tribune : Que pensez-vous de celles qui refusent d’assister à un mariage parce qu’elles n’ont pas pu acheter l’uniforme ?

O. D. : Pour moi, tu les as mises à l’écart. Tout le monde n’a pas les moyens de se le procurer. Celles qui ne l’ont pas se sentiront frustrées en voyant les autres. Etre la seule à ne pas l’avoir, pousse à se sentir exclue du cercle. Pour moi, c’est le cas. J’aimerai que ces histoires d’uniformes cessent maintenant.

Oumou Fofana et Sira Diarra

Mali Tribune

Vous allez aimer lire ces articles

Reconnaissance du mérite : Le directeur régional de la police nationale du District, Siaka B.Sidibé élevé au rang Chevalier de l’ordre national du Mali

Mali : une plateforme porte plainte contre 8000 fonctionnaires, la raison

L’émission « Réussite » de Canal+ : L’exemple du Mali bientôt diffusé dans 25 pays !

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct