Malijet.co

Ousmane Kéita, membre de la Commission de suivi des activités des Partants volontaires à la retraite : « l’UNTM est allée jusqu’à dire : tant que ces 12 points ne seront pas satisfaits, nous n’irons pas au dialogue national inclusif »

L’association des Partants volontaires à la retraite a organisé une assemblée générale, la semaine dernière à la Bourse du travail. A l’occasion, nous avons eu un entretien avec Ousmane Kéita, membre de la Commission de suivi des activités de l’association.

 

Quel est l’objet de cette assemblée générale ?

L’objet de l’Assemblée générale était de convoquer tout le monde pour décider ensemble de quelque chose,  parce que nous avons constaté que le traitement de notre dossier a pris une lenteur qui ne nous a pas plu. Nous sommes allés voir le Secrétaire général de l’UNTM pour lui dire que nous ne sommes pas contents et que nous allons réagir, en convoquant une assemblée générale. Que tous les Partants volontaires à la retraite viennent pour qu’on fasse des propositions que nous soumettrons  à l’UNTM  pour l’accélération du traitement du dossier.

Quels sont Les points  importants de vos revendications ?

Les points importants de nos revendications sont la prime de réinsertion ; les trois quarts de la prime d’incitation, parce qu’on ne nous a donné qu’un quart et les pensions. Ces revendications durent depuis 1991, donc, bientôt 28 ans.  Il y a eu des morts et nous sommes  toujours là, à la Bourse du Travail,  depuis les temps d’Issé Doucouré et  Siaka Diakité. C’est avec l’arrivée de Yacouba Katilé  que  l’Etat a reconnu  qu’il nous  doit quelque chose. Grâce à l’effort fourni par Katilé, car,  il a fouillé dans les archives, demandé un peu partout, aux institutions internationales…normalement, on doit vraiment nous dédommager, réparer les préjudices causés par le Programme d’ajustement structurel.

Vous sortez donc de cette Assemblée générale avec beaucoup d’espoir ?

Nous avons beaucoup d’espoir. A partir du moment où il y a eu un Protocole d’accord signé entre le gouvernement et l’UNTM en 2019, ça nous a convaincus et ça fait partie des 12 points de revendications de l’UNTM, donc la centrale est en train de lutter. L’UNTM  est allée jusqu’à dire  «  tant que ces 12 points ne seront pas satisfaits, nous n’irons pas au dialogue social. » Tout ça, c’est encourageant et ça nous donne beaucoup d’espoir.
Propos recueillis par Baba Dembélé 

Canard Déchaîne

Vous allez aimer lire ces articles

Dr. Vincent Sanogo, chef de division prévention et prise en charge du paludisme au PNLP : “Il faut vite amener les malades à l’hôpital pour une prise en charge moins coûteuse et efficace”

Me Sy Aminata Makou Traoré, présidente de l’association pour la promotion de la jeunesse et des sports (APJS) “Nous ambitionnons de construire un complexe sportif de haut standing afin que les enfants apprennent et pratiquent en même temps le sport”

L’Ambassadeur du Mali en Guinée, M. Modibo Traoré à cœur ouvert : « Les maliens se comportent bien ici, ils ne sont pas impliqués dans les problèmes de grand banditisme… »

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct