Le Maroc, qui note avec une grande déception le recul préoccupant que connaît le processus de paix au nord du Mali, a appelé les forces vives du pays et ses autorités à oeuvrer dans le sens d’une solution de compromis qui répond aux aspirations de ses populations, y compris celles du nord du pays.

ROI MOHAMED6 MAROC MNLA AZAWAD BILAL AG CHERIF NEGOCIATION

Le Maroc “appelle les forces vives du pays et ses autorités à oeuvrer dans le sens d’une solution de compromis qui préserve l’intégrité territoriale, l’unité nationale du Mali et répond aux aspirations de ses populations, y compris celles du nord du pays”, a indiqué le ministère marocain des Affaires étrangères et de la Coopération vendredi dans un communiqué.

Sous la houlette de la CEDEAO, le dossier malien est désormais traité de manière opportuniste par des parties directement intéressées, et loin de son contexte légal et régional, prôné par les Nations Unies, souligne le communiqué, affirmant que la solution à la crise du Nord du Mali ne saurait être imposée.

Cette solution, poursuit le communiqué, “ne peut pas être obtenue, à coups de menaces, de manoeuvres d’intimidation ou de chantage, surtout de la part de parties qui n’ont aucune légitimité pour le faire et qui ont toujours agi pour la déstabilisation de la région”.

Agence de presse Xinhua

Source: Xinhua