Suite à sa désignation par l’ADEMA/PASJ pour défendre ses couleurs lors des législatives en Commune I, les supporteurs de Oualy Diawara, regroupés dans l’association Lahidou Ton, ont décidé de le soutenir.  L’information a été donnée par le Président Ibrahim Boubacar Maïga  au cours d’une Assemblée générale d’information en fin d’après-midi du mercredi 6 octobre au domicile de l’Honorable Diawara.

Ouali Diawara depute assemble national mali

Pour empêcher que l’Honorable Oualy Diawara, Président de la Commission des Finances de l’Assemblée nationale, ne soit désigné candidat de l’ADEMA en Commune I les 24 novembre et 15 décembre prochain, son principal challenger, un certain  Sidibé, avait choisi la diffamation et  la désinformation. Eh bien, cette stratégie mensongère n’a pas prospéré.

Les délégués à la conférence de section de la Commune I ont largement (66 voix) accordé leur confiance à Oualy pour qu’il poursuive ses belles actions de bienfaisance  et de  développement de sa commune.  Il va donc porter les couleurs des Rouge et Blanc lors de ces législatives, au grand dam de  son pourfendeur,  qui était même allé jusqu’à dire qu’il ne serait pas surpris de voir annuler par la Cour constitutionnelle la liste de son rival lors de ces législatives. Motif invoqué: il déclarait que Oualy n’était pas inscrit sur la liste électorale.

Profitant de cette Assemblée générale, l’Honorable Diawara a assuré ses supporteurs sur la légalité de sa candidature et s’est porté en faux contre cette fausse affirmation, exhibant au passage sa fiche de recensement RAVEC comme preuve. Il les a invités à rester mobilisés et à ne pas se laisser distraire par ses détracteurs qui n’ont d’autres objectifs que de ternir son image.

Au cours de cette rencontre, le Président de Lahidou Ton est revenu sur les nombreuses actions de solidarité et de bienfaisance de l’élu. A titre d’exemple, il a rappelé que Oualy avait assuré les frais de formation en informatique de 700 jeunes. Sans oublier ses actions pendant le mois de Ramadan, avec la distribution de sucre et de céréales aux couches sociales défavorisées.

Il a présenté l’Honorable Diawara comme un député modèle, toujours prêt à répondre aux sollicitations de ses électeurs. Toutes choses qui lui ont valu la sympathie dont il bénéficie dans la Commune I. Ouali Diawara assure également le parrainage de dizaines d’élèves en situation difficile, en prenant en charge leurs frais de scolarité. Selon le Président de Lahidou Ton, le Président de la Commission des finances de l’Assemblée nationale s’est également illustré en faveur des déplacés de la crise du Nord, apportant un appui en céréales à des familles.

C’est à cause de ces actions que l’association Lahidou a assuré Oualy de l’engagement de ses membres à ses côtés, pour l’accompagner durant cette compétition électorale. Séance tenante, celui-ci a pris l’engagement d’investir le terrain en Commune I et de sillonner les 8 quartiers de la Commune pendant sa campagne.
Youssouf Diallo

Législatives dans le cercle de Kati
La section RPM de Kati III investit Bourama Tidiane Traoré
C’est au terme d’une journée pleine de suspens que la section RPM de Kati III a choisi Bourama Tidiane Traoré comme son porte-étendard pour les prochaines élections législatives. Ce quadragénaire, qui évolue dans le monde des affaires, a bénéficié de la confiance des délégués venus des 14 communes qui composent la section.

Ils avaient presque tous répondu présent, les membres de la section du Rassemblement pour le Mali de Kati III et les délégués des 14 sous-sections de cette entité du parti des Tisserands. Le jeu en valait la chandelle, puisqu’il s’agissait de procéder au choix de la personne qui portera les couleurs du parti pour les législatives de 2013.

Les travaux, dirigés par le Secrétaire général de la section, Siaka Batouta Traoré, étaient supervisés par des membres du Bureau politique National, dont le ministre de l’Artisanat et du Tourisme, Mme Berthé Aïssata Bengaly et  Bandjougou Kéïta de l’Union des jeunes RPM. Après la vérification des mandats, Mme Berthé Aïssata Bengaly a lu la liste des militants ayant répondu à l’appel à candidature ouvert quelques jours avant, soit 10.

Il s’agit de celle de Bourama Tidiane Traoré, Mory Samaké, Mme Mariam Diawara, Lassine Diawara, Noko Samaké, Ladji Konaté, Karim Doumbia,  Minkoro Doumbia, Alassane Ouloguem et Abdoulaye Coulibaly. Toutes choses qui confirmaient l’enjeu de la conférence préparatoire. C’est dans cette atmosphère surchauffée, accentuée par la forte chaleur qui régnait à la Maison des jeunes de Ouéléssebougou, que le Président de séance va accorder la parole aux candidats à la candidature.
Quatre d’entre eux vont se retirer de la course avant même le vote. Le scrutin majoritaire à un tour qui a été choisi par les délégués a vu la victoire de Bourama Tidiane Traoré (36 voix contre 30 à son poursuivant immédiat, Noko Samaké). Cette élection a accueillie par des applaudissements dans la salle, sans doute en récompense du mérite pour celui-là même qui a été l’un des artisans de la victoire d’IBK dans la zone.

Pour sa première adresse comme candidat investi, Bourama Tidiane Traoré a félicité les cinq autres candidats, surtout Noko Samaké, qu’il a chaleureusement remercié pour son combat pour le parti. Il a dit mesurer le poids de la mission, avant d’appeler les militants et sympathisants du parti à la mobilisation et à l’union sacrée pour la victoire dans la circonscription.
Celui qui va désormais défendre les couleurs du RPM et de ses alliés a à son actif 30 salles de classe qu’il a construites dans 10 villages à travers le Cercle de Kati. En plus de sa langue maternelle, il parle couramment de nombreuses autres langues, dont le français, l’anglais, le yoruba, le swahili et le lingala.

Yaya Samaké

SOURCE: 22 Septembre