Deux porte-hélicoptères de la classe Mistral stationnent à Saint-Nazaire, leur livraison à la Russie suspendue. “Vous aurez paiement ou remboursement”, a indiquéFrançois Hollande.

francois hollande president france

La France, qui en possède trois, va-t-elle bientôt se retrouver avec cinq porte-hélicoptères de la Classe Mistral? Commandés par la Russie, le Vladivostok et le Sebastopol ne sont toujours pas livrés. Une décision en suspens tant que le conflit qui oppose l’Ukraine et les séparatistes soutenus par la Russie n’en pas à son dénouement.

“Selon les différentes hypothèses, vous aurez paiement ou remboursement”, a indiqué ce mercredi François Hollande lors d’une conférence de presse à l’Elysée avec le président ukrainien Petro Porochenko. Alors que la livraison des deux navires de guerre est suspendu, Vladimir Poutine a demandé le retour des montants déjà versés si les deux porte-hélicoptères ne devaient pas être livrés. Conclu en juin 2011 sous la présidence de Nicolas Sarkozy, le contrat est évalué à près d’1,2 milliard euros.

Rencontre vendredi entre Hollande et Poutine

“Si les bateaux ne sont pas livrés, je ne vois pas comment ils peuvent être payés, c’est quand même un principe assez simple, a souligné François Hollande. Soit vous livrez et vous êtes payés, soit vous ne livrez pas et vous devez rembourser ce qui a été payé et, en tout cas, vous ne pouvez pas demander à être payés en plus.” Et le chef de l’Etat d’ajouter: “De ce point de vue là, avec le président Poutine, nous sommes parfaitement au clair.”

Le président de la République doit rencontrer son homologue russe vendredi à Erevan, aux commémorations du génocide arménien. “Nous évoquerons toutes les hypothèses et, pour l’instant, je l’ai dit, la livraison du Mistral n’est pas possible”, a-t-il déclaré.
Source: lexpress.fr