Pour lier la théorie à la pratique, les étudiants de l’Ecole supérieure des hautes études technologiques et commerciales (HETEC) étaient en visite vendredi à l’Agence malienne de presse et de publicité (AMAP). Ils étaient accompagnés de deux de leurs professeurs en communication, Gaoussou Coulibaly et Moctar Diop. La trentaine d’étudiants de 2ème année communication venue s’imprégner du fonctionnement de la structure, a été reçue par le directeur général de l’AMAP, Ousmane Maïga, dans la salle de réunion de l’Agence. Il a briefé les étudiants sur la création et le fonctionnement du service.
Créée en tant que service central en 1979, l’Agence a changé de statut juridique en 1992. Elle est devenue un établissement public à caractère administratif (EPA), avec pour missions, entre autres, d’assurer la publication des titres de la presse publique en français, dans les langues nationales, de diffuser toutes les informations susceptibles d’intéresser les citoyens maliens. Autres missions de l’AMAP, collecter, faciliter la réalisation des objets ou œuvres publicitaires et assurer la régie des médias publics et des tiers qui lui en font demande.

Ecole universite supérieure internationale Hautes Etudes Technologiques hetec etudiants eleve
L’AMAP, qui possède sa propre imprimerie, repose sur quatre directions, a expliqué son directeur : la direction du quotidien national l’Essor ; la direction de l’Agence de presse, celle des langues nationales et celle de la publicité.
L’Essor, le produit phare de l’AMAP, est l’un des titres les plus anciens de la sous région ouest-africaine. Il possède le tirage le plus important de la presse malienne en français allant de 8000 à 10000 exemplaires par jour.
La direction des langues nationales édite trois titres mensuels en langues nationales : Kibaru en bamanankan (6000 exemplaires), Kabaaru en peul et Xibaare en soninké (2000 exemplaires chacun).
L’Agence de presse est animée par un réseau d’une cinquantaine de correspondants locaux et régionaux. Elle diffuse deux bulletins hebdomadaires : un bulletin d’informations générales et un bulletin économique.
Parlant de la direction de la publicité, Ousmane Maïga a évoqué l’une des mamelles nourricières de l’AMAP. Elle collabore avec l’ORTM en assurant la régie publicitaire de la radio-télévision publique, la radio nationale et la Chaine 2. La direction de la publicité gère également son propre réseau national d’affichage et produit l’Agenda national et l’Annuaire téléphonique.
L’AMAP emploie 160 agents et 78 collaborateurs extérieurs. Elle a construit des représentations régionales à Kidal, Mopti, Kayes et Ségou. Celle de Sikasso est en chantier. Comme principale difficulté actuelle que rencontre l’AMAP, le directeur a distingué le problème d’imprimerie.
Les étudiants ont ensuite visité les différentes structures de l’AMAP : la grande salle de rédaction de l’Essor, les différents desks du Quotidien national. Ils se sont rendus, tour à tour, à la section photo, à la direction de la publicité, à l’agence de presse et à l’imprimerie.
L’une des qualités du journaliste est la curiosité. Le directeur général de l’AMAP a appelé les étudiants à être curieux et à se former davantage, notamment en lisant beaucoup.
Ouverte au Mali depuis 2004, HETEC forme dans les filières technologiques et commerciales. Il s’agit entre autres, de la gestion commerciale, la communication d’entreprise, la gestion des ressources humaines, l’audit, le marketing.
Aminata Dindi SISSOKO

source : L Essor