Apollinaire Compaoré

Le comité d’investissement d’Africa Finance Corporation a accordé 50 millions d’euros à Planor, qui a acquis la troisième licence téléphonique au Mali.

Bonne nouvelle pour le Burkinabè Apollinaire Compaoré : le 3 octobre, le comité d’investissement d’Africa Finance Corporation a accordé 50 millions d’euros à son groupe, Planor – notamment pour financer l’acquisition de la troisième licence téléphonique au Mali. De quoi combler les 10,7 millions encore dus à l’État malien (73 millions auraient déjà été versés) à trois semaines de l’échéance finale, déjà reportée. De son côté, Cessé Komé, l’ancien associé d’Apollinaire Compaoré dans la société adjudicatrice de la troisième licence, poursuit sa bataille : il a entamé à Paris, en août, une procédure d’arbitrage contre l’État malien.

Conflit

Début 2012, la licence avait été attribuée une première fois à Alpha Telecom Mali, une société détenue à 56% par Planor et à 44% par Cessé Komé. Mais un conflit important entre les deux actionnaires avait empêché le versement de la totalité des sommes dues, obligeant l’État à trancher. Quelques semaines plus tard, il décidait d’attribuer à nouveau la licence à une seule des deux parties, Planor (détenue par le burkinabè Apollinaire Compaoré).