Soldats du MNLA à Kidal le 4 février 2013.

C’est une information RFI. Au Mali, après la libération de deux vagues de prisonniers – ces dernières semaines – le gouvernement s’apprête à faire un nouveau geste à l’endroit des groupes armés, et notamment des rebelles touaregs du MNLA. Près d’une centaine de mandats d’arrêt pèsent actuellement contre des membres de ces groupes armés. Vingt neuf d’entre eux seront levés dans les jours qui viennent de façon progressive et ce, afin de favoriser le processus de discussion en cours.

RFI