Mali : Positionnement pour le palais à l’horizon 2022; comment le plan d’un sérieux prétendant au fauteuil à foiré déjà!

Le temps est le second nom de Dieu dit-on. Le dicton sied parfaitement à la situation que vit un des probables candidats aux élections présidentielles de 2022. La tournure des évènements dans le pays depuis le coup de force, pardon la démission de Bah N’Daw, a fait tomber le plan de Seydou Mamadou Coulibaly et ses acolytes dans l’eau.

Au-devant de la scène dans la perspective de l’élection du président de la République après la phase de cette transition, le magnat malien qui a prospéré dans le secteur des BTP, Seydou M Coulibaly selon des observateurs avisés, voit déjà son plan foirer. Ceux qui tiennent ce discours sont convaincus que l’intervention de la junte militaire pour destituer l’ex Chef d’Etat et son Premier ministre amenuise sérieusement les chances du patron du Groupe CIRA. L’homme était en pleine activité d’implantation des cellules de son mouvement, quand est intervenu le putsch du vice-président contre les autorités civiles de la Transition. Après la sortie ratée de Mopti, le Mouvement ‘’Benkan’’ dont il est le parrain s’est efforcé de faire une structuration à travers la mise en place d’une coordination, dont les acteurs sont comptés parmi les gros calibres du pays en terme de pouvoir financier.

Dans le groupe, il y a le patron controversé du Conseil National du Patronat du Mali (CNPM), non moins PDG du groupe SAER
Et également le PDG de la société GDCM. Ce n’est pas tout, car d’autres dinosaures font équipe avec Seydou Coulibaly dans l’aventure de la conquête du palais de Koulouba. Le mois de mai dernier a été marqué par des démissions en cascade dans les partis politiques pour adhérer au mouvement qui se construit autour de Seydou Coulibaly. A ce propos, on peut citer le cas de l’ancien baron du RPM Baba Moulaye, naguère ministre dans un gouvernement sous la gouvernance d’IBK. Tout comme l’ancien Député de Goundam, transfuge de l’URD, Oumar Traoré dit Gaucher. De grandes figures sont annoncées pour faire campagne avec le PDG de CIRA dans l’aventure de la conquête du fauteuil présidentiel à la faveur du prochain scrutin. Dans la logique de la structuration du Mouvement ‘’Benkan’’, il a été mis en place différents pôles de travail. Me Alassane Aldior Diop, un des brillants jeunes Avocats du Barreau malien dirige le Pole juridique de ce mouvement qui s’active pour porter la candidature de Seydou Mamadou Coulibaly en 2022. Pendant que les acteurs retroussent….

Source: LE SOIR DE BAMAKO

Vous allez aimer lire ces articles

Embargo terroriste sur le village de Dinangourou : « Plus les jours passent plus les stocks des habitants diminuent »

Tieman Hubert Coulibaly: «L’évolution du dispositif français au Sahel va dans le sens de l’histoire»

MISE EN ŒUVRE DES ACTIONS DU GOUVERNEMENT : LA MARCHE À LENTE CADENCE

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct