Pour la classe politique, excepté pour la France insoumise, la mort des treize militaires, lundi 25 novembre, ne doit pas empêcher la poursuite de la mission contre les jihadistes au Sahel.

Jusqu’à présent, l’opération Barkhane a été un échec en matière de coopération militaire européenne. Une nouvelle force devrait voir le jour en 2020.

Source: francetvinfo