Accord pour la Paix et la Réconciliation issu du processus d’Alger : Les ex-rebelles Invitent Assimi Goïta à clarifier la position de son gouvernement

Le Bureau exécutif du HCUA s’est réuni en session extraordinaire le 27 Février 2022 à Kidal. Objectif : faire le point de la situation actuelle du Mouvement, du Pays et éventuellement proposer les actions à court et à moyen termes. Une occasion pour les ex-rebelles d’inviter le Président de la Transition, le colonel Assimi Goïta à clarifier la position de son gouvernement par rapport à l’application de l’Accord d’Alger.

Le Bureau exécutif du Haut Conseil pour l’Unité de l’Azawad (HCUA) s’est réuni en session extraordinaire, le 27 Février 2022, à Kidal avec pour objectif de faire le point de la situation actuelle de leur mouvement, du Pays et, par la même occasion, proposer les actions « idoines » à court et à moyen termes. Apres les travaux sur les points iscrits à l’ordre du jour, le mouvement a adopté une série de recommandation parmi lesquelles l’implication personnelle du président de la transition, le Colonel Assimi Goïta pour ne pas rendre vains les efforts déjà consentis pour la paix à travers l’Accord pour la Paix et la Réconciliation Nationale, issu du processus d’Alger. Selon les ex-rebelles, l’accord pour la Paix et la Réconciliation est le seul instrument qui leur lie à l’Etat Malien. En effet, ils ont exigé que le président de la transition clarifie la position de son gouvernement par rapport audit document. Ils note que le HCUA « invite le Président de la Transition du Mali à clarifier la position de son gouvernement par rapport à l’application de l’Accord d’Alger suite aux propos tenus par son Premier Ministre et son Ministre chargé des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale » note ce communiqué signé par le porte-parole Almou AG MOHAMED. Ce dernier met en cause les sorties médiatiques du premier de la transition, Dr Choguel Kokalla Maïga et son ministre des Affaires Etrangères SEM Ablaye Diop comme facteur déterminant de cette demande de clarification de position. C’est pourquoi, il a « exhorté le Président de la transition à veiller à plus de retenu dans les sorties médiatiques de son Gouvernement pour ne pas rendre vains les efforts déjà consentis pour la paix ».

Tout en mettant l’accent sur leur attachement à l’Accord pour paix et la réconciliation issu du processus d’Alger, les ex-rebelles ont Invité la CMA et « les populations à plus de vigilance et à rester mobiliser afin de barrer la route à toute tentative de division et d’oppression ».

Issa Djiguiba

Source : LE PAYS

Vous allez aimer lire ces articles

Quand l’Afrique réclame le droit au populisme

Istanbul, refuge pour les Russes fuyant l’ordre de mobilisation de Poutine

Tombouctou : Le 62ème anniversaire de l’indépendance du Mali se fête.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct