marathon courses à pied bamako mali stade modibo keita

Ce sont 70 enfants  soit 35 filles et  autant de garçons âgés de 11 à 13 ans sélectionnés dans différents établissements de Sikasso qui ont participé à cette troisième édition du marathon pour la survie de l’enfant. Tenez bien les enfants ont parcouru plus de 42 kilomètres soit 105 tours du terrain du Stade Babemda Traoré en 1 h 57 et 53 secondes. Ce score obtenu par les enfants a placé notre pays au premier rang africain de l’épreuve et 8e mondial.. Cette course relais pour les équipes d’enfants a pour objectif d’atteindre l’OMD 4 et de réduire de 2/3 la mortalité infantile.

 

L’évènement était présidé par le Directeur de Cabinet du gouverneur de Sikasso, Sidi Konaté. C’était le mercredi 23 octobre 2013 en présence du maire de la commune urbaine de Sikasso, Yaya Cissé, du Directeur pays de Save the Children pour le Mali et la Guinée, Raphael Syndaye, du président de la fédération malienne d’athlétisme, Idrissa Bah et de la présidente par intérim du parlement des enfants, Kadiatou Sy. Un autre invité  de marque est la Directrice exécutive de Save the Children Canada, Patricia Erb, qui a fait le déplacement pour venir soutenir les enfants du Mali.

Organisée simultanément dans 67 pays dans le monde, la troisième édition du marathon pour la survie des enfants  a vécu une fois de plus sur le tartan du stade Babemda Traoré de Sikasso. L’organisation de ce marathon   dans la capitale du Kénédougou est le fruit du partenariat entre Save the Children et la Fédération malienne d’athlétisme. Il s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la campagne » Tous et chacun » pour la réduction de la mortalité maternelle, néonatale et infantile d’ici 2015. Le représentant du Maire de Sikasso, Yaya Cissé, a salué l’organisation de cet évènement d’envergure mondiale  qui honore sa commune à plus d’un titre. L’objectif a- t-il dit est d’influencer les décideurs mondiaux et nationaux afin qu’ils prennent des mesures urgentes et adéquate pour combler le temps.

L’orateur d’estimer que  le marathon pour la survie de l’enfant de 11 à 13 ans permettra aux enfants eux-mêmes de porter auprès des différents décideurs une assurance pour leur survie et leur développement.

De son côté,  le président de la Fédération malienne d’athlétisme, Idrissa Bah, a affirmé que le marathon est un vecteur choisi par Save the Children pour donner plus de voix aux enfants afin qu’ils expriment toutes leurs potentialités et leurs cris de cœur.

Ce marathon dira, Raphael Syndaye  est organisé pour maintenir les enfants en bonne santé afin qu’ils apprennent mieux et surtout qu’ils expriment leurs besoins et leurs préoccupations. Il s’agit selon, lui de rappeler aux décideurs politiques et financiers du Mali et du monde l’urgence d’accélérer le pas  en prenant des mesures urgentes et soutenues pour sauver la vie de milliers d’enfants de moins de cinq ans qui meurent au Mali.

Rappelons que lors des précédentes éditions, les jeunes athlètes maliens avaient enregistré des résultats encourageants. A la première édition en 2011, le Mali était classé 33e sur 53 pays. En 2012, notre pays a occupé la 8e place sur 40 pays. Et pour cette édition, les enfants ont occupé la première place africaine.

La fin de la compétition a été marquée par la remise de kits scolaires aux enfants et de boissons rafraichissantes.

Ramata Tembely  

L’independant