Dramana Coulibaly de Fonfana, un village situé à une dizaine de kilomètres de MPessoba, le chef lieu de la Commune rurale, dans le cercle de Koutiala a tué lundi, le fils aîné de sa famille de plusieurs coups de houe administrés à sa tête. Auparavant, l’auteur des coups mortels, un accroc de la drogue de notoriété publique, âgé environ de 25  ans, avait infligé une sanction corporelle à sa belle sœur, au motif qu’elle  a refusé de laver ses pantalons, lui occasionnant des blessures. Le mari de celle-ci, respectueux de la tradition en avait référé à l’aîné qui fait office de chef suprême de la famille. Redoutant une sanction, Dramane avait pris de l’avance, tendant une embuscade à  l’entrée de la famille à ce dernier et dès qu’il a sorti la tête, il s’est rué sur lui pour l’abattre.

incroyable vrai logo faits divers

La sauvagerie de Dramane Coulibaly a indigné tous les villageois de Fonfana et au delà. Mais en réalité, elle a peu surpris tous ceux qui connaissaient ce jeune homme, versé dans la drogue depuis à l’âge de 13 ans. Il maîtrisait tous les modes de consommation possibles de la drogue : la fumer, se l’administrer  par seringue, la sniffer etc.

Au finish, Dramane est devenu un clochard que plus personne ne prenait au sérieux car, il est constamment dans un état second. Lundi, Sitan l’épouse de son grand frère faisait le linge. Elle a omis d’ajouter au linge sale, deux pantalons de Dramane que ce dernier juge sales. Ces deux personnes, selon des témoins ne se supportent pas depuis le mariage de Sitan. Sans faire d’efforts  de réflexion, Dramane conclut à un acte délibéré d’exclusion de la part de sa belle sœur. Il emporta les deux pantalons qu’il alla jeter  sur Sitan au bord du puits  en déversant sa bile sur elle. En réponse aux répliques de celle-ci, Dramane s’empara d’une daba qui lui est tombée sous la main pour la taper violemment  au point de lui occasionner des blessures au front. Rentrée toute couverte de sang pour se présenter  à Issa son époux,  celui-ci a pu contenir sa colère. Il a conduit son épouse au centre de santé pour lui prodiguer des soins.

Ensuite, il a téléphoné à son aîné  Sidi Coulibaly, dépanneur de radio à MPessoba pour lui rendre compte. Ce dernier, tout travail cessant, enfourche sa moto pour mettre le cap sur Fonfana, situé à une dizaine de kilomètres. Sachant ce qu’il encourt après son coup de sang, Dramane est resté sur la défensive. A l’arrivée de Sidi, il alla s’embusquer à  la porte d’entrée principale, armé de la même  daba. Aussitôt que le frère aîné  a franchi le seuil de la porte, Dramane lui a administré plusieurs coups de houe sur la tête. Sidi s’effondre dans son sang.

De sang froid, Dramane l’achève et se retire tout bonnement dans sa chambre. Evacué au centre de santé par les autres frères, les médecins ont constaté le décès de l’aîné de la famille. Ils saisirent la Brigade territoriale de gendarmerie de Koutiala. A son interrogatoire, Dramane n’a pas nié les faits sans pouvoir les justifier. Il est mis à la disposition de la Justice.

Dénis T Théra

Source: Autre presse