Le président zimbabwéen Robert Mugabe, en visite en Afrique du Sud, a déclaré mercredi que l’Afrique devrait avoir un accord juste aux Nations Unies en termes de pouvoir décisionnel, a déclaré M. Mugabe aux journalistes après sa rencontre avec son homologue sud-africain Jacob Zuma.

Robert Mugabe president zimbabwéen

L’Afrique continue de proposer des changements au système de veto au Conseil de sécurité de l’ONU, a indiqué M. Mugabe, qui assure la présidence de l’Union Africaine et de la Communauté de Développement d’Afrique Australe (SADC).

Lors de leur rencontre, MM. Mugabe et Zuma ont discuté des problèmes régionaux et internationaux d’intérêt commun, notamment de l’établissement d’un environnement de paix et de stabilité afin d’atteindre l’intégration régionale, l’industrialisation et le développement économique et le bien-être de la région et du continent.

M. Zuma a pour sa part déclaré que les deux dirigeants ont également débattu des sujets mondiaux et multilatéraux d’intérêt commun, notamment du besoin de réformer le Conseil de sécurité des Nations Unies alors que le monde est sur le point de célébrer le 70ème anniversaire des Nations Unies cette année.

“Nous sommes unis dans notre détermination à travailler pour la paix et la stabilité à chaque coin du continent”, a souligné M. Zuma.

M. Mugabe est arrivé en Afrique du Sud mardi pour une visite officielle de deux jours, pour la première fois en 21 ans.

“Cette visite renforcera davantage les liens historiques, culturels et fraternels qui existent entre l’Afrique du Sud et le Zimbabwe”, a déclaré le ministère sud-africain des Relations internationales et de la Coopération.

xinhua

Source: Xinhua