Le duo malien Amadou et Mariam fait entendre la voix de l’Afrique à Shanghai Après un intermède de huit ans, le duo Amadou et Mariam a récemment ravivé l’enthousiasme de ses fans à Shanghai

Samedi 16 mars, à 16h00, au Modernsky LAB de Shanghai, au rythme des tambours et sous les applaudissements de l’ensemble des spectateurs, Amadou et Mariam, aidés d’un assistant, sont montés sur scène, débutant officiellement le premier concert de leur tournée en Chine.

 

Devant près de 300 spectateurs chinois et étrangers, le couple a enchaîné une dizaine de chansons connues, dont  »Sabali » et »Je pense à toi », au grand bonheur de ses fans, soulevant des vagues d’applaudissements et des cris de joie dans la foule.

Ce n’est pas par hasard que « le couple aveugle du Mali « a choisi Shanghai pour la première escale de sa tournée 2019 en Chine. Il y a huit ans, Amadou Bagayoko et Mariam Doumbia sont venus pour la première fois à Shanghai et ont pu découvrir l’enthousiasme du personnel d’accueil chinois et des spectateurs de la ville.

Dans une interview accordée à l’Agence de presse Xinhua (Chine Nouvelle), Amadou dit  » ressentir un lien indissoluble avec la Chine ». Selon lui, à l’âge de 20 ans, il jouait des chansons chinoises lorsqu’il travaillait comme guitariste dans un orchestre. La musique chinoise n’est donc pas étrangère à ce duo nominé aux Grammy Awards. Ils ont même fredonné un air chinois à l’improviste afin d’exprimer leur amour pour les chansons chinoises.

Quant à ce retour en Chine, après un intermède de huit ans, Amadou a exprimé son désir d’échange avec les amis chinois. Durant le concert, le couple n’a cessé de communiquer avec les spectateurs en français, en anglais et en chinois à la fin de chaque chanson pour réduire la distance entre les spectateurs chinois et la musique africaine. Après Shanghai, le duo a donné un concert à Beijing. Il poursuivra ensuite sa tournée 2019, notamment en France, en Norvège, en Espagne et en Slovénie.

Source: L’Indépendant

Vous allez aimer lire ces articles

Tata Pound : “Dénoncer les maux de la société, rôle principal d’un rappeur

Fatoumata Z Coulibaly, auteure du livre : “La crise malienne : le journaliste au cœur de la crise”

Exposition «60 Arts» : La créativité artistique de 60 ans d’indépendance du Mali

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct