Mali – Musique : la fête autrement à l’INA

Dans le cadre de la célébration de la fête de la musique, l’Institut National des Arts (INA) n’est pas resté à l’écart des festivités. L’école a organisé en son sein une journée commémorative.

Il y a eu une foule ce lundi, 21 juin 2021 à l’Institut National des Arts de Bamako. Les professeurs et étudiants de l’établissement en plus de divers invités sont venus en nombre célébrer la journée internationale de la musique.

Pour le Directeur Général de l’institut, M. Amadou Lougué, l’objectif est clair : « cette fête que l’on célèbre chaque année vise à promouvoir ce que nous faisons ici à l’école. C’est pourquoi nous invitons des professionnels de la musique pour qu’ils assistent aux prestations des élèves et nous donnent leur avis. La commémoration est plus pédagogique que festive », explique M. Lougué, selon qui, l’évènement permet aux étudiants d’être en contact avec un grand public. « Ils font beaucoup d’exercices au cours de l’année, mais ces exercices se font face à leurs camarades de classe ou devant les professeurs.

« La journée internationale de la musique leur permet d’être en contact avec le public extérieur», renchérit le Directeur.  Pour illustrer leur savoir-faire, les étudiants de la section musique de l’INA ont procédé à des auditions en batterie, guitare, piano, flute, trompette, chant oral et aussi à des prestations en chant et en danse.

En sus de mettre en pratique les méthodologies des enseignants, la journée a aussi été un opportunité  pour sensibiliser contre la COVID-19 à travers des compositions musicales présentées au public venu nombreux.  « La musique a une valeur inestimable. Elle guérit les maux et adoucit les cœurs. Ce n’est pas vaine si une journée lui est dédiée », rend hommage, Bourama Pierre Traoré, de la deuxième année section musique. Les activités de la fête continueront le 22 juin 2021 à l’Institut Français du Mali avec la projection du film Africa Mia-Maravillas de Mali de Richard Minier et Boncana Maiga, a annoncé le Directeur Amadou Lougué.

Aly Asmane Ascofaré

Vous allez aimer lire ces articles

Maïmouna Soumbounou, artiste musicienne : « Je n’ai pas choisi d’imiter Oumou Sangaré pour son argent »

Mali: rassemblement de soutien au rappeur Dr Keb et à ses accompagnateurs

Mort de Jacob Desvarieux, maître du zouk avec Kassav’ et interface entre les Antilles et l’Afrique

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct