Suite à la multiplication des manifestations contre la xénophobie organisées au Nigeria, l’Afrique du Sud a décidé de fermer son consulat à Lagos, principal centre économique du Nigeria, pour éviter toute agression contre le personnel, a fait savoir un responsable mercredi.

afrique sud homme machete violence couteau etranger

Depuis la semaine dernière, plusieurs manifestations contre la xénophobie ont eu lieu au Nigeria, en particulier à Lagos et dans la capitale Abuja, pour appeler les Sud-Africains à cesser les attaques contre les immigrés noirs en Afrique du Sud.

Selon Sam Monaisa, Consul général d’Afrique du Sud au Nigeria, l’attitude la plus raisonnable consiste à fermer le consulat jusqu’à ce que les manifestations prennent fin.

Il a appelé les Sud-Africains présents au Nigeria à faire preuve de vigilance et à rester sur leurs gardes en raison du risque d’attaques de représailles.

Dans la capitale Abuja, certains groupes sont venus manifester devant l’ambassade et devant d’autres lieux symbolisant l’Afrique du Sud. Certains manifestants ont aussi menacé de s’en prendre à des ressortissants sud-africains et à des sociétés sud-africaines au Nigeria si les attaques en Afrique du Sud ne cessaient pas dans les 72 heures.

Depuis dimanche, les violences xénophobes qui avaient éclaté dans certaines régions d’Afrique du Sud ont cessé alors que dans les quartiers de Durban et Johannesburg touchés par les attaques, la situation est désormais relativement calme et aucun cas de pillage ou d’affrontement n’a été signalé.

Plus de 450.000 ressortissants nigérians vivent en Afrique du Sud. Pour éviter de se faire tuer ou blesser, certains Nigérians résidant dans les zones où se sont produites les attaques ont cherché refuge au ministère de l’Intérieur à Pretoria. F

 

Source: Agence de presse Xinhua