Au moins neuf personnes ont été tuées et deux blessées par des hommes armés non-identifiés dans deux localités de l’Etat pétrolier de Rivers, situé dans le sud du Nigeria, a annoncé la police ce samedi.

militaires soldat arme nigerian  Gonir

Nouvelle attaque au Nigeria. Au moins neuf personnes ont été tuées et deux blessées par des hommes armés au sud du pays, dans l’Etat de Rivers, a annoncé la police ce samedi. “Vers 19h30 (18h30 GMT) vendredi, des hommes armés non-identifiés ont pénétré dans Obrikom et Obor, puis ont commencé à tirer, tuant neuf personnes et en blessant deux”, a annoncé dans un communiqué le porte-parole de l’Etat de Rivers, Ahmad Muhammad.

Les assaillants ont aussi incendié la maison d’un politicien local, Vincent Ogbagu, qui est candidat à un siège au parlement local aux prochaines élections qui doivent se tenir le 11 avril, en même temps que celles des gouverneurs dans 30 Etats de la fédération, qui en compte 36.

95% de voix pour le président sortant dans cet Etat

L’Etat de Rivers est l’un des Etats les plus turbulents de l’actuel processus électoral au Nigeria, qui a commencé le 28 mars avec la présidentielle et les législatives. Un couvre-feu y a été imposé quelques jours à la suite de violences, liées aux récentes élections, dans la capitale de l’Etat, Port-Harcourt.

Le président sortant Goodluck Jonathan – qui a perdu l’élection présidentielle face à l’opposant Muhammadu Buhari – avait été déclaré vainqueur dans cet Etat, avec près de 95% des voix, entrainant des manifestations de partisans de son rival, qui l’accusaient de fraudes.

Avec AFP

Source: lexpress.fr