5ème réunion de haut du comité de suivi de l’accord d’Alger : Une première délocalisée dans la cité des Ifoghas

La semaine passée s’est ouverte à Kidal, la 5ème réunion de haut niveau  du Comité de suivi de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation  nationale issu du processus d’Alger. Cette réunion a vu la participation de plusieurs diplomates africains et européens.

Après deux tentatives avortées en 2019 et 2020, cette fois fut la bonne. Le jeudi 11 février 2021, le Comité de   suivi de l’accord d’Alger a tenu sa toute première rencontre de haut niveau à Kidal après deux reports sine die et  après d’intenses négociations entre les parties signataires d’une part et d’autre part les nouvelles autorités, qui ont montré leur bonne foi pour la tenue de cette rencontre.

La réunion du CSA  délocalisée hors de Bamako a vu la  présence de nombreux diplomates africains et européens au nombre desquels les représentants de puissances occidentales comme la France et les Etats-Unis de même que le représentant de l’Onu au Mali, mais la nouveauté de cette 5ème réunion de haut du CSA était la participation du ministre des Affaires étrangères de la France qui a intervenu par visioconférence et qui a qualifié cette réunion du CSA à Kidal « d’un symbole positif ». Il y avait aussi le Commissaire Paix et Sécurité de l’Union africaine en virtuel.

Au cours de cette rencontre de haut niveau, toutes les questions fâcheuses étaient sur la table des discussions y compris le statut de Kidal qui reste toujours un sujet complexe, le laborieux problème du DDR (Désarmement-démobilisation-réinsertion). Le ministre de la Réconciliation, le colonel Ismaël Wagué a fait savoir qu’actuellement plus de 400 ex-combattants des régions du Nord sont en formation pour intégrer les Forces armées maliennes dites reconstituées. Il a été question aussi du retour des services sociaux de base à Kidal sur ce plan la Minusma a décidé de mettre la main dans la cagnotte pour financer ce projet à coût d’un million de dollars.

Le fait marquant de cette réunion de haut niveau du CSA à Kidal, c’est la montée des couleurs nationales sur la ville depuis quelques mois.

Rappelons que le drapeau malien a hissé sur la ville de Kidal sous le régime d’IBK lors de la visite de l’ancien Premier ministre, Dr. Boubou Cissé.

Ousmane M. Traoré

Source: Mali Tribune

Vous allez aimer lire ces articles

ANSONGO : attaque contre 02 motocyclistes dans le cercle

Région de Gao : de nouvelles destinations pour les prédateurs miniers

DU RIFIFI DANS LA RÉGION DE TAOUDENIT : LE GÉNÉRAL ABDERRAHMANE OULD MEÏDOU ORGANISE LA CONTRE-OFFENSIVE !

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct