Le président du Niger, Mahamadou Issoufou, a dénoncé la collusion entre des groupes signataires de l’Accord pour la paix et des groupes terroristes.

Ce n‘est pas nouveau. La France, à travers son ancien  ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, avait déjà signalé le « double jeu » du HCUA avec les jihadistes d’Ansar Dine et aujourd’hui, avec ceux du Mouvement dirigé par Iyad Ag Ghali.

B.D. Source: Canard Déchainé