Malijet.co

Ansongo : Rien ne va plus entre le Maire et la jeunesse

Les jeunes d’Ansongo ville, sous la conduite de leur Conseil communal, ont fait irruption dans les locaux de la Mairie.

ansongo ville cercle tombouctou nord mali

Ils ont demandé au Maire, à ses Adjoints et tout le personnel de la municipalité de vider les lieux. Ainsi, après avoir dégagé tout le monde, ils ont fermé tous les Bureaux et mis portes et fenêtres sous scellées jusqu’à nouvel ordre. Cependant, avec l’intervention des sages de la ville, ils ont promis de rouvrir et libérer les locaux d’ici au mardi si le Maire, Hassan Sidy Touré, accepte de leur accorder une rencontre. Dans le cas contraire, la fermeture se prolongera.

Le motif de cette action est dû d’une part à une accusation portée par des éleveurs contre le Maire d’avoir détourné plus quatre-vingt tonnes de dons d’aliments bétail et, d’autre part, les jeunes accusent le Maire d’être derrière le non recrutement par la SOMAGEP de l’un de leurs leaders locaux.

En effet, concernant l’aliment bétail, un don des partenaires, le Maire est accusé de l’avoir vendu à des commerçants locaux qui en livreront très chers aux éleveurs de la place.

Selon le Préfet du Cercle d’Ansongo, Wali Sissoko, que nous avons joint, hier dans l’après midi, «Je viens de terminer une rencontre avec les jeunes. Ils sont promis de lever le siège. Cependant, les jeunes souhaiteraient que le Maire ou un des ses Adjoints vient constater avant de libérer les locaux». Le Préfet a tenu à s’adresser aux jeunes en ses termes: «Vous avez d’autres voies de recours, c’est pourquoi, vous ne pouvez pas vous faire justice». Au Préfet de rappeler aussi aux jeunes qu’en ces temps d’insécurité toutes manifestations ou frustrations peuvent être des occasions de leur affaiblir face à l’ennemi.

Le Maire que nous avons aussi joint, au moment où nous mettions sous presse, dément toutes ces informations et demande à ses détracteurs d’apporter des preuves. «La Commune a reçu 120 tonnes d’aliment bétail et que la tonne devrait coûter 96500 francs CFA. Sur ce montant de 96500, il faut ajouter 10000 francs pour les frais de transport et 2500 francs frais de mains d’œuvre. Donc, la tonne reviendrait à 120000 francs CFA. Quand cet aliment bétail est arrivé, j’ai réuni tous les Chefs de village et de fractions de ma commune pour donner l’information. Entre temps, le Préfet et certains chefs de services techniques m’ont approché afin que nous revendions la tonne à 125000 francs CFA. Proposition à laquelle j’ai répondu par la négative; car, cela ne me ressemble pas.

Concernant le cas de la SOMAGEP, mon avis sur le postulant en question est qu’il est de mauvaise moralité parce que maintes fois j’ai intervenu en sa faveur, contre des accusations de détournement des fonds alors qu’il était à l’adduction d’eau.

La réalité dans cette affaire, c’est que les dossiers des postulants ont été réceptionnés par le Responsable de l’Exploitation locale qui, à son tour, a acheminé les dossiers à Bamako. C’est là-bas que le dépouillement a été fait. Malgré le caractère du postulant, j’ai plaidé en sa faveur. Mais, malheureusement, il n’a pas été retenu», nous a expliqué au téléphone le Maire Hassan Sidy Touré.

Selon un Habitant de la ville qui a voulu garder l’anonymat, ces jeunes gens «sont des aigris et manipulés par d’autres politiciens. Le Maire en poste est jusqu’à présent l’un des meilleurs élus du Cercle. C’est grâce à ce Maire que la ville est desservie en eau potable par la SOMAGEP».

Mahamadou YATTARA

SourceLe Combat

Vous allez aimer lire ces articles

La MINUSMA et les parties signataires de l’Accord de paix poursuivent sa dissémination et son explication

TOMBOUCTOU : session pour l’amélioration de l’accès à une éducation inclusive et participative de qualité pour tous les enfants

Tombouctou : ECHANGES AUTOUR DE LA GOUVERNANCE APPROPRIEE A TOMBOUCTOU ET MOPTI

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct